Les héritiers

les outrepasseurs 1

Titre de la série : Les outrepasseurs

Titre : Les héritiers

Numéro du tome : 1

Auteur : Cindy Van Wilder

Éditeur : Gulf Stream

Année de publication : 2014

Nombre de pages : 347

Genre : Fantasy

Prix : 18

 

Résumé : Londres, 2013. Peter, un adolescent sans histoire, échappe de justesse à un attentat. Il découvre que l’attaque le visait personnellement et qu’elle a été préméditée par de redoutables ennemis : les fés. Emmené à Lion House, la résidence d’un dénommé Noble, il fait connaissance avec les membres d’une société secrète qui lutte depuis huit siècles contre les fés : les Outrepasseurs. Ces derniers lui révèlent un héritage dont il ignore tout.

Critique : J’ai beaucoup entendu parler de la série des Outrepasseurs déjà de par son sucés mais ensuite parce qu’elle a beaucoup de choses qui devraient me plaire.

C’est l’histoire de Peter qui en rentrant chez lui va se faire attaquer par des sortes de gros chiens. Un renard va alors venir l’aider et une fois le combat terminé le renard va alors se métamorphoser en sa mère. Elle lui promet alors que de nombreux secrets familiaux lui seront révélés le soir-même à Lion House, la maison d’une certaine personne se nommant Noble. Il va alors rencontrer quelques familles ayant elles aussi le pouvoir de se transformer en un animal et appartenant à une étrange société secrète. S’il veut en faire partie aussi il va devoir comprendre et découvrir l’héritage de ses pairs.

En commençant ma lecture je ne m’attendais réellement pas à ça. Toute la mythologie qui nous est expliqué dans ce premier roman est tout simplement captivante. Je n’ai pas pu m’arrêter de lire (et j’ai aussi, au passage, enchainé dans la même après-midi avec le tome 2). La lecture se fait facilement, les pages se tournent souvent avec beaucoup de fébrilité et on ne sait jamais à quoi s’attendre.

Peter est un personnage très intéressant car vraiment complexe. Il aspire à une vie toute simple mais n’est pas contre être une personne exceptionnelle. Il passe son temps à remettre en question les vérités qu’on lui assène et ne sait pas vraiment qui est le camp des gentils et celui des méchants mais surtout il n’est pas sur du clan auquel il appartient. C’est aussi un personnage têtu, fier et loyal.

Je ne peux que recommander cette lecture tant elle est captivante et intéressante. Et je pense que malgré tous les résumés que vous allez lire, vous serez toujours au final surpris de là où nous emmène Cindy Van Wilder.

 

11Note 5_5

C’est pas moi, c’est toi

c'est pas moi c'est toi.jpg

Titre : C’est pas moi, c’est toi

Auteur : Mhairi McFarlane

Éditeur : Milady

Année de publication : 2016

Nombre de pages : 620

Genre : Romance

Prix : 18.20

 

 

Résumé : Quand Delia découvre que l’homme qu’elle a demandé en mariage la trompe avec une autre, elle se dit que c’est sa faute. Si rien n’est plus comme avant, c’est aussi sa faute. Mais dans ce cas, pourquoi son ex remue-t-il ciel et terre pour la récupérer ? N’aurait-il pas lui aussi sa part de tort dans cette sombre histoire ? De Newcastle à Londres, entre les boulots louches, les patrons excentriques et les journalistes si séduisants que c’en est indécent, une nouvelle version de Delia voit le jour.
L’amour est mort, vive l’amour !

Critique : Durant l’été, en règle générale, je ne lis que des romances. J’aime leur coté tout mignon tout gentil et surtout je ne veux pas être triste ou dépitée devant une histoire. Je me suis beaucoup intéressée à l’auteure Mhairi McFarlane et toutes les romances qu’elle a publié. Et j’ai donc commencé mon exploration par son dernier roman.

C’est l’histoire de Délia qui va faire sa demande en mariage à son chéri avec qui elle est en couple depuis dix ans. Mais la soirée ne va pas se passer comme elle l’entendait. Son chéri lui répond positivement mais elle va finir par découvrir qu’il la trompe depuis quelques mois. Elle va alors remettre tout en question dans sa vie et la voilà partie pour se découvrir elle et ses attentes.

Le résumé m’avait beaucoup plu et m’avait vraiment donné envie de lire cette histoire car j’ai envie en ce moment de lire des romans qui traitent de l’infidélité dans le couple. Mais pas forcément de l’acte de trahison en lui-même mais plus de comment un couple se reconstruit-il après. Et du coup j’ai été énormément déçue de ce roman. J’ai trouvé qu’il tombait dans tous les clichés possibles avec une héroïne qui change de métier et de villes pour oublier mais qui va retourner avec son ex au premier regard larmoyant, avec bien sur la présence d’un potentiel futur petit ami complétement différent de l’ancien, et d’un cocufieur qui veut récupérer sa belle tout en continuant à lui mentir. Bref, des clichés et des facilités de partout.

Après le roman est très bien écrit, l’auteure a su créer quand même de belle émotions. En plus notre héroïne dessine et écrit une bande dessinée et nous avons donc droit dans le livre a de très belles planches pour illustrer ce qu’elle fait. Mais en tout cas pour moi ça n’a pas fonctionné du tout.

Une romance que je ne recommande pas, qui n’approfondit presque rien et qui je sais, sera très rapidement oubliée.

 

4Note 1.5_5

Fairfield Ohio

Fairfield ohio.jpg

Titre : Fairfield Ohio

Auteur : Mia Topic

Éditeur : Milady

Année de publication : 2016

Nombre de pages : 475

Genre : Contemporain; Romance

Prix : 7.90

 

Résumé : Pour Jamie, tout a basculé le jour du décès de ses parents. Lui qui rêvait de partir étudier à New York, se retrouve à devoir élever son petit frère de cinq ans, dans une ville perdue de l’Ohio. À la suite d’un accrochage de voitures, Jamie rencontre Logan. Ce jeune avocat est tout ce qu’il n’est pas : sûr de lui, brillant et fier. Il ne fait pas mystère de l’intérêt qu’il porte à Jamie, mais celui-ci se demande comment il pourrait intéresser quelqu’un comme Logan.
Pourtant, alors qu’il s’est toujours suffi à lui-même, Logan se surprend à rêver d’avoir sa place dans le petit monde des deux frères…

Critique : Durant mes vacances j’ai pu emprunter cette lecture à un ami qui est lui aussi un très bon lecteur et qui s’est mis depuis quelques temps à la romance.

C’est l’histoire de Jamie, un homme extrêmement beau, travaillant dans la mode et qui surtout élève son petit frère de 5 ans depuis le décès de leurs parents. Un beau jour, il va rencontrer Logan, jeune avocat très séduisant. Tout de suite cela va être le coup de foudre pour les deux jeunes hommes. Mais entre Logan qui n’a jamais eu de relations sérieuses dans sa vie, le petit frère de 5 ans et la timidité extrême de Jamie arriveront-ils à se séduire et à ne pas gâcher leur belle histoire?

Je n’ai pas réellement eu de coup de cœur pour ce livre mais c’est une romance vraiment touchante et magnifique. J’ai trouvé que l’on sortait un peu des romances traditionnelles avec tous les rebondissements que cela implique. Là de la première à la dernière page on va assister à une rencontre qui va bouleverser deux hommes au plus profond de leur cœur et qui va les changer irrémédiablement. On les voit évoluer dans leur histoire mais on les voit aussi grandir et murir dans leur histoires personnelles.

Une histoire toute simple, toute mignonne pour les plus grands romantiques. Juste il ne faut pas s’attendre à avoir des drames, des revirements de situation et des cris dans cette histoire. Il ne s’agit purement et simplement que de sentiments d’amour et de comment on s’y prend pour former une famille.

 

10Note 4.5_5

La vérité sur Alice

La vérité sur alice.jpg

Titre : La vérité sur Alice

Auteur : Jennifer Mathieu

Éditeur : Pocket

Année de publication : 2016

Nombre de pages : 204

Genre : Drame

Prix : 16.90

 

Résumé : « Les gens ne deviennent pas méchants du jour au lendemain. Mais laissez leur un temps d’adaptation, et ils seront capables du pire.  » Au lycée de Healy, la vérité est une question de point de vue. Alice Franklin est une traînée. Tout le monde le sait. C’est forcément vrai puisque c’est écrit partout sur les murs du lycée. On dit qu’elle a couché avec deux garçons d’affilée… Tout le monde a sa Vérité sur Alice : son ancienne meilleure amie, son admirateur secret…
Quelle sera la vôtre ?

Critique : Voici un livre dont j’attendais impatiemment la sortie. Pourquoi? Parce que l’auteure a voulu traiter d’un sujet d’actualité mais d’une façon originale.

C’est l’histoire d’Alice qui subit un véritable enfer au lycée. On l’accuse de nombreuses choses. Mais sont-elles réelles? Ou n’est-ce que des rumeurs? On va suivre son histoire, non pas à travers son regard, mais par ceux de quatre protagonistes.Et on va pouvoir découvrir qui est vraiment Alice, ce qu’elle a réellement fait et pourquoi a t’elle été choisie pour être la personne la plus détestée de son lycée?

On sait tous qu’en ce moment le harcèlement scolaire est un sujet d’actualité autant que dans les politiques et les médias mais aussi dans les romans jeunesse.  Ici, l’auteure a voulu partir sur une narration complétement différente. On ne va pas suivre les ressentis du personnage principal qu’est Alice mais celui de quatre autres protagonistes qui la harcèlent plus ou moins. On va pouvoir y découvrir les raisons de ce harcèlement, savoir si les bourreaux ont eu à un moment des remords, la raison de leurs agissements…L’auteure a su mettre en place une palette de personnages tous plus intéressants les uns que les autres et qui font vraiment bien réfléchir car à un moment dans notre vie nous avons tous endossé le ou les rôles d’un de ces personnages.Nous aurons droit quand même d’entendre durant le tout dernier chapitre les pensées d’Alice.

Le point négatif de ce roman est au niveau de l’écriture. C’est écrit avec un style vraiment simpliste. J’ai trouvé qu’à de nombreuses reprises l’auteure faisait dans la facilité en essayant de nous donner une sorte d’happy end. Et j’aurais bien aimé avoir quelques pages de plus traitant du regard des adultes comme les professeurs et les parents des bourreaux.

En conclusion, une lecture rapide et facile et qui traite d’un sujet d’actualité mais de façon surprenante. L’auteure a su mettre en place une très bonne analyse psychologique et émotionnelle.

 

8Note 3.5_5

Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une

Ta deuxiéme vie

Titre : Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une

Auteur : Raphaëlle Giordano

Éditeur : Eyrolles

Année de publication : 2015

Nombre de pages : 217

Genre : Contemporain; Développement personnel

Prix : 14.90

 

Résumé : Tout à la fois roman et livre de développement personnel, suivez Camille sur le chemin de la vie de ses rêves. Débordée par son travail, son couple et son rôle de mère, la trentenaire a perdu sa joie de vivre, mais une rencontre va tout changer… Dans la lignée des livres de Laurent Gounelle, un parcours initiatique touchant, mais aussi un inspirant coaching riche en techniques créatives. Comme Camille, apprenez à enchanter votre vie !

Critique : J’ai beaucoup entendu parler de ce livre dernièrement, et par curiosité je me suis lancée dans cette lecture qui change de toutes celles que j’ai habituellement. Surtout que, depuis quelques mois, j’avais très envie de découvrir ce que donnait un livre de développement personnel.

L’histoire est toute simple. Camille a tout pour être heureuse dans sa vie : un mari qu’elle aime et qui l’aime en retour, un enfant adorable et un super job bien payé. Mais depuis quelques temps elle se sent malaise en elle-même, elle se rend compte qu’en fin de compte elle n’est pas satisfaite de sa vie. Par un hasard de circonstances, elle va rencontrer un routinologue qui va l’aider à se « soigner » et à être tout simplement heureuse avec la vie qu’elle veut réellement.

J’ai vraiment beaucoup aimé ce livre. Déjà le fait qu’il soit romancé, au lieu de tout simplement nous énoncer des faits et des conseils, aide à la lecture. La lecture avance vraiment vite. C’est très dynamique. On a quelques pointes d’humour, et une foule de conseils plus différents les uns que les autres.

Bon par contre j’ai trouvé, au niveau de l’histoire, qu’il y avait beaucoup de facilités. Notre héroïne va réussir en quelques semaines (je devrais peut-être même dire jours) à monter sa propre boutique, reconquérir son homme, et réussir à rencontrer des personnes importantes de la mode. J’ai un léger doute que cela soit aussi simple dans la vraie vie…

En conclusion, malgré des facilités ,ce livre reste une lecture agréable, intéressante. C’est un livre qui fait du bien au moral, qui apporte de bonnes ondes et que je pourrai relire vraiment souvent tant il est léger et apporte de bons conseils.

 

9Note 4_5

 

Wardruna

wardruna_Yggdrasil_1372413791_crop_300x300

 

Aujourd’hui je reviens vers vous avec un groupe assez particulier : Wardruna ! C’est un groupe norvégien Nordisant. Leurs musiques se basent sur d’anciennes croyances nordiques et ils utilisent l’alphabet runique ou plus précisément le vieux futhark. Leur projet a pour but de nous plonger dans une ambiance équivalente à celle que vivaient les Vikings il y a plus de 900 ans.

 

 

 

 

w

Petite anecdote sur la façon dont il enregistre leurs morceaux. Par exemple s’ils travaillent avec la rune Bjarkan qui signifie bouleau, ils vont dans la forêt, coupent un bouleau et en font des percus. S’ils travaillent avec une rune comme Lagr, en relation avec l’eau, ils vont dans une rivière ou autre point d’eau, et enregistrent le morceau tout en chantant. Ainsi, certains enregistrements se font dehors afin de mieux capturer la magie de l’endroit en question.

Bref je vous laisse apprécier un de leurs albums que je préfère :

 

Petit mot de la fin : le groupe a participé à la bande originale de la série Vikings

Atlantia

couv45072459

 

Titre : Atlantia

Auteur : Ally Condie

Éditeur : Gallimard

Année de publication : 2015

Nombre de pages : 330

Genre : Science-fiction

Prix : 16.5

 

 

 

Résumé : Depuis que la population a été divisée, une partie de l’humanité vit sous l’eau, dans la cité d’Atlantia, comme Rio et sa sœur jumelle, Bay. Tandis que les autres sont restés à la surface de la terre. Lorsqu’à l’heure du choix, le jour de ses dix-huit ans, Bay décide d’aller vivre En-Haut, Rio se sent trahie. Car c’est elle qui rêvait depuis toujours du sable et du ciel d’En-Haut. Mais un seul membre par famille est autorisé à partir. Pourquoi sa sœur l’a-t-elle abandonnée sans explication ? Tout en élaborant un plan pour la rejoindre, Rio se confronte au mystère qui entoure la mort de leur mère. Aidée par un garçon troublant, elle aura besoin de tout son courage et de sa persévérance pour découvrir les vérités qu’on lui cache. Sur elle-même, sa famille, mais aussi sur le beau monde d’Atlantia qui s’effrite, et les véritables dangers qui le mettent en péril…

Critique : Cela faisait un petit moment que ce livre m’intriguait car jusqu’ici je n’ai pas beaucoup lu de livres parlant de sirènes et de cités sous-marines.

Ce livre nous raconte l’histoire de deux sœurs jumelles, Rio et Bay, vivant toutes deux sous l’eau, dans la cité Atlantia. Le jour de leur dix-huit ans elles vont devoir choisir si elles veulent continuer à vivre à Atlantia ou remonter à la surface. Cependant, un seul enfant d’une fratrie est autorisé à remonter à la surface. Et à la grande surprise de Rio, Bay fait le choix d’aller vivre En-Haut. De cette façon elle lui vole son rêve de toujours. Rio, se sentant trahie et abandonnée va alors tout faire pour rejoindre sa sœur et pouvoir, elle-aussi vivre à la surface de la terre. Mais en se démenant pour s’échapper d’Atlantia, elle va alors découvrir de sombres secrets sur sa famille et sa cité.

Je ressors de cette lecture assez mitigée. L’histoire est très bien racontée, le style de l’auteure est plaisant à lire mais j’ai trouvé l’histoire assez incomplète.

Rio est une adolescente pleine de colère et de tristesse. Au début du roman, elle a du mal à aller de l’avant et n’est qu’une boule de chagrins. Puis petit à petit, elle va décider de se battre pour aller voir le soleil, trouver une explication à la désertion de sa sœur et au meurtre de sa mère. Elle est têtue, franche, intelligente, excentrique, courageuse et beaucoup trop impulsive. En fait, on s’attache facilement à elle tant on a envie qu’elle aille mieux et elle nous fait aussi beaucoup rire.

Cependant, le premier point négatif que j’ai trouvé c’est qu’à part Rio, tous les autres personnages sont très peu développés. On ne va nous les montrer que sous une ou deux facettes. Par exemple, Bay est décrite comme étant juste souriante, gentille et tolérante. En fait, beaucoup de choses sont peu développés dans cette histoire. On nous parle très peu de pourquoi et comment Atlantia a vu le jour (les explications fournies ne m’ont pas paru suffisantes), mais aussi de comment les sirènes sont arrivées dans la cité (là encore les réponses sont bien peu fournies).

Le roman en général est bien écrit, et on va dire que la moitié de l’histoire est bien racontée. On es plongé dans cette cité sous-marine avec ses mœurs étranges et plus les pages se tournent et plus on a envie de la découvrir, de l’explorer de fond en comble. Rio va vivre de nombreuses aventures, plus ou moins tristes, et on est vraiment porté par elle. Ce que j’ai particulièrement bien apprécié c’est que l’auteure va aborder des thèmes forts comme la religion, la foi, la famille et la tolérance. Il y a de nombreux messages cachés dans cette histoire. L’univers qu’Ally Condie a crée est vraiment génial et original. J’ai vraiment dévoré ce livre, je voulais absolument savoir comment ça allait se terminer. Seulement, la fin, comme beaucoup de choses dans ce roman, reste vraiment insuffisante. Elle m’a semblé trop facile et le livre se conclut alors que l’on a encore plein de questions.

Malgré une lecture très mitigée et incomplète je recommande ce livre, surtout pour de jeunes adolescents, tant l’histoire est inédite.

 

5Note 2_5