Thya

La voie des oracles

Titre de la série: La voie des oracles

Titre: Thya

Auteur: Estelle Faye

Éditeur: Scrineo

Année de publication: 2014

Nombre de pages: 336

Genre: Fantastique; Historique

Prix: 16.9

 

Résumé: La Gaule, Ve siècle après Jésus-Christ. Cerné par les barbares, miné par les intrigues internes et les jeux du pouvoir, l’Empire romain, devenu chrétien depuis peu, décline lentement. Les vieilles croyances sont mises au rebut, les anciens dieux se terrent au fond des bois, des montagnes et des grottes, les devins sont pourchassés par la nouvelle Eglise. Thya, fille de l’illustre général romain Gnaeus Sertor, a toujours su qu’elle était une Oracle.

Il lui faut vivre loin de Rome, presque cachée, en Aquitania, perdue au milieu des forêts. Que faire alors, quand son père, son protecteur, tombe sous les coups d’assassins à la solde de son propre fils ? Il faut fuir, courir derrière la seule chance qu’elle a de le sauver… Se fier à ses visions et aller vers Brog, dans les montagnes du nord, là où, autrefois, Gnaeus a vaincu les Vandales. Et peut-être, le long de ce chemin pavé d’embûches et d’incroyables rencontres voir le passé refaire surface, et réécrire l’Histoire…

Critique: Je ne connaissais pas du tout cette auteure, et ce que je peux vous dire en premier c’est que j’ai adoré son style. Une très belle plume qui sait magnifiquement décrire les évènements, les personnages. Une fois que l’on commence ce livre on ne peut que continuer à le lire et ne pas s’arrêter. La lecture s’enchaine, fluide et simple. Et puis, en passant, la couverture est magnifique.

Thya, une jeune aristocrate se révèle être un oracle. Elle se retrouve à devoir fuir le domaine familial suite à une trahison de son frère ainé. Elle va alors partir en quête de la vérité, de son histoire familiale, et va se retrouver mêlée à des évènements qui vont la dépasser.

Thya est un personnage que je n’ai pas réussi à aimer, auquel j’ai pas accroché. Elle est tellement imbue d’elle-même, prétentieuse, toujours persuadée d’avoir raison. Bref, je l’ai pas détesté mais bon parfois si elle pouvait arrêter de parler, voire carrément d’agir ça pourrait être sympa. Par contre, j’ai eu un énorme coup de cœur pour Enoch. Il est tellement sympathique, drôle, arrogant. On sourit à ses interventions. Il est tellement bon, courageux. C’est le type que tout le monde veut épouser. Tous les personnages ne sont ni foncièrement gentils ni foncièrement méchants. On ne tombe pas dans le bête schéma manichéen. J’ai juste envie d’en savoir plus sur ces personnages, de voir leur évolution.

L’autre point positif c’est le mélange entre le genre fantastique et le genre historique. On a là une immersion totale dans la Gaulle du Ve siècle. J’ai juste adoré découvrir les anciennes divinités, les cultes païens et la façon dont la politique fonctionnait.

Un premier tome que je conseille vivement, et j’attends impatiemment la suite. Et vous pouvez retrouver le site internet de la maison d’édition ici.

9Note 4_5

Publicités

4 réflexions sur “Thya

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s