Le chasseur et la reine des glaces

Le chasseur et la reine des glaces

 

Titre : Le chasseur et la reine des glaces

Réalisateur : Cedric Nicolas-Troyan

Acteurs principaux : Chris Hemsworth, Charlize Theron, Emily Blunt et Jessica Chastain

Nationalité : Américaine

Durée : 1H54

Date de sortie : 20 avril 2016

Genre : Action; Aventure; Fantastique

 

 

Résumé : Il y a fort longtemps, bien avant qu’elle ne tombe sous l’épée de Blanche Neige, la reine Ravenna avait dû assister, sans mot dire, à la trahison amoureuse qui avait contraint sa sœur Freya à quitter leur royaume, le cœur brisé. Celle que l’on appelait la jeune reine des glaces, à cause de son habilité à geler n’importe quel adversaire, s’employa alors à lever une armée de guerriers impitoyables, au fond d’un palais glacé.
Mais au sein même de ses rangs Eric et Sara allaient subir son impitoyable courroux pour avoir enfreint l’interdit : tomber amoureux.
Plus tard, à l’annonce de la défaite de sa sœur, Freya envoie ses guerriers récupérer le miroir dont elle est la seule à pouvoir catalyser les sombres facultés. Des tréfonds dorés de la psyché, elle réussit à ressusciter Ravenna. Les deux sœurs vont alors retourner leur puissance maléfique, décuplée par la rage, sur le royaume enchanté.
Leur armée s’avèrera désormais invincible…à moins que… les deux proscrits qui avaient jadis trahi la règle d’or, subissant l’exil et la séparation, ne parviennent à se retrouver…

Critique : Quand j’ai vu pour la première fois la bande-annonce de ce film j’ai su qu’il fallait que j’aille le voir au cinéma. Je n’avais certes pas vraiment apprécié le premier film mais celui-là me semblait bien plus prometteur.

Au tout début du film, nous sommes plusieurs années avant l’apparition de Blanche-neige. Ravenna est déjà une sombre sorcière et tueuse de rois, mais elle a une sœur Freya, qu’elle aime profondément. Cette dernière, amoureuse et enceinte, n’a pas encore découverts ses pouvoirs et doute d’en avoir. Jusqu’au jour où son amant va assassiner leur petite fille. Freya va alors voir ses pouvoirs se révéler à cause de la douleur et de la fureur qu’elle ressent. Elle devient alors la reine des glaces. Le cœur brisé, elle quitte sa sœur et va construire son propre royaume. Elle ordonne à ses soldats de kidnapper tous les enfants qu’ils trouvent et de tuer leur famille. Elle va ensuite entrainer les petits à devenir de parfaits chasseurs, de valeureux combattants. Elle ne leur demande qu’une seule chose : ne jamais éprouver un sentiment affectueux. Sauf que ses deux meilleurs chasseurs, Eric et Sara, sont amoureux l’un de l’autre.

Le scénario du film est, pour moi, réellement intéressant. J’aime beaucoup l’idée de la  méchante qui se construit dans la douleur et dans la colère alors qu’avant elle était aussi douce qu’un agneau. C’est pourquoi j’ai adoré le personnage de Freya. En une soirée elle va voir son monde s’écrouler, son amoureux ne l’aime pas, pire, il a été jusqu’à assassiner leur propre fille pour ne plus avoir rien à faire avec elle. Elle va alors sombrer dans un monde de chaos. Et pour elle, sa seule façon de s’en sortir, va être de protéger des enfants du même sort qu’elle a subi. Elle va alors tout leur arracher, pour en faire des soldats froids et méthodiques. L’actrice Emily Blunt joue son rôle à merveille, elle est vraiment bluffante.

Pour les autres personnages j’ai été plutôt déçue. L’histoire d’amour entre Eric et Sara est sans saveur. Eric est un personne plat, lisse. Je n’ai pas trouvé en quoi il apportait quelque chose au film. Quand à Sara, certes c’est un peu la femme badass du film et elle est un peu plus intéressante que son chéri. Mais là encore je reste déçue du rendu. J’aurais aimé qu’on aille encore plus loin dans son rôle de femme manipulée et manipulatrice. Quand à Ravenna je n’ai pas compris son grand retour de méchante. Encore qu’on la voit plus jeune, avant son histoire avec Blanche-neige cela peut être intéressant et nous en apprendre plus sur le personnage. Mais de là à la faire revivre juste parce qu’il faut une grande méchante je n’en vois pas l’intérêt. Un méchant ça se crée quand même assez facilement et cela aurait pu rendre un peu plus d’originalité et de saveur à ce film.

Quand au film en général il y a beaucoup d’incohérence au niveau du scénario, mais aussi des explications ou des moments qui passent trop vite. On a l’impression que le réalisateur avait son idée principale du film et qu’il n’a fait que broder autour en pensant que cela passerait. Il n’a pas exploité les bons filons. Et vu la fin du film on peut présumer d’une prochaine suite (avec, je le pressens, encore une fois Ravenna).

Bref, pour conclure à part un personnage que j’ai trouvé intéressant, tout le reste (personnages et film) est complétement fade. Je ne vous invite vraiment pas à aller le voir au cinéma.

 

Note 1_5

Jurassic world

Jurassic world

Titre : Jurassic world

Réalisateur : Colin Trevorrow

Acteurs principaux : Chris Pratt, Bryce Dallas Howard ; NickRobinson ; Ty Simpkins

Nationalité : Américain

Durée : 2H05

Date de sortie : 10 juin 2015

Genre : Aventure ; action ; science-fiction

 

Résumé : L’Indominus Rex, un dinosaure génétiquement modifié, pure création de la scientifique Claire Dearing, sème la terreur dans le fameux parc d’attraction. Les espoirs de mettre fin à cette menace reptilienne se portent alors sur le dresseur de raptors Owen Grady et sa cool attitude.

Critique : S’il y a bien un film que j’attends depuis de longs mois, de très longs mois c’est bien celui-là. J’ai découverts le tout premier Jurassic Park étant petite et j’ai adoré. Et même si depuis ces immenses et dangereux dinosaures ne m’effraient plus, j’adore encore me regarder ces films.

Dans ce quatrième opus nous nous retrouvons plusieurs dizaines d’années après les événements des autres films. Le parc d’attraction autour des dinosaures a bel et bien ouvert ses portes et Claire Dearing en est la manageuse. Alors qu’elle reçoit ses deux neveux pour un week-end la dernière créature, l’Indominus Rex, fabriquée en laboratoire s’échappe. Elle doit alors demander l’aide D’Owen Grady, le dresseur de raptors, afin d’éviter le massacre.

Nous retrouvons dans ce film tous les ingrédients des précédents volets qui ont fait la réussite de cette franchise. On redécouvre les dinosaures, l’évolution de la biologie et de la génétique qui ont permis de créer ces créatures, les bons coups de speed avec le dinosaure qui vous traque pour vous croquer, la bande son… Et il y a de nombreux clins d’œil au tout premier film. Cependant, tout ceci est vraiment mal exploité. Il y a beaucoup de scènes de déjà vues, des humains complètement débiles, des musiques mal placées et une fin épouvantable…Si vous ne vous laissez pas porter par le film, vous pouvez être sur de passer complètement à côté.

Par contre le gros point positif de ce film c’est qu’il dénonce les pratiques humaines. Déjà de une en voulant créer des dinosaures toujours plus effrayant les uns que les autres sans se soucier vraiment de la dangerosité de l’animal. Mais surtout ce film dénonce à quel point l’humain est prêt à tout pour gagner plus d’argent, plus de pouvoir et finir en maître du monde.

L’autre point positif c’est les graphismes. Les dinosaures sont très bien réalisés et ont un coté très réalistes. Les effets spéciaux sont très bien amenés et le parc en lui-même est magnifique. Lors du début du film on découvre avec les deux enfants les infrastructures et il est vrai que ça donne réellement envie d’aller y faire un petit tour.

Les personnages sont relativement peu intéressants car bien trop caricaturaux au possible. Les gamins surtout sont insupportables : égocentriques, râleurs, pleurnicheurs. Après Owen Grady nous offre de belles scènes avec ses raptors.

Un film qui se regarde, qui permet de se détendre car il ne demande surtout pas de réfléchir et peut rappeler de bons souvenirs aux fans mélancoliques mais ne placez pas vos espoirs trop hauts car ils risqueraient de fondre plus les minutes du film avancent.

6Note 2.5_5

Skyfall

20264212.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Titre : Skyfall

Réalisateur : Sam Mendes

Acteurs : Daniel Craig, Judi Dench, Javier Bardem

Nationalité : Américaine, britanique

Durée : 2h23

Date de sortie : 26 octobre 2012

Genre : Action, espionnage, thriller

 

 

 

Résumé : Lorsque la dernière mission de Bond tourne mal, plusieurs agents infiltrés se retrouvent exposés dans le monde entier. Le MI6 est attaqué, et M est obligée de relocaliser l’Agence. Ces événements ébranlent son autorité, et elle est remise en cause par Mallory, le nouveau président de l’ISC, le comité chargé du renseignement et de la sécurité. Le MI6 est à présent sous le coup d’une double menace, intérieure et extérieure. Il ne reste à M qu’un seul allié de confiance vers qui se tourner : Bond. Plus que jamais, 007 va devoir agir dans l’ombre. Avec l’aide d’Eve, un agent de terrain, il se lance sur la piste du mystérieux Silva, dont il doit identifier coûte que coûte l’objectif secret et mortel…

Critique : J’ai enfin regardé le dernier James Bond ! (je viens juste de voir qu’il va bientôt en avoir un nouveau…). Il m’a fallu juste 3 ans ^^ ».

Ce film sur le très célèbre agent 007 commence par une poursuite spectaculaire dans les rues d’une ville du Maghreb. Cascades, explosions, rebondissements et grosse surprise sont au rendez-vous. S’enchaîne ensuite le générique du début. Face à cet incident plusieurs agents se retrouvent en danger. De plus le MI6 est attaqué par un mystérieux ex-agent. L’autorité de M est contredite et elle est remise en cause par le nouveau président. M n’a plus qu’un allié fidèle et de confiance : Bond. Celui-ci va tout faire pour déjouer les plans de ce Sylva.

J’ai aimé ce nouveau James Bond qui rafraichie un peu la série tout en gardant les valeurs des anciens. On retrouve l’univers caractéristique des Bond avec du suspens, de l’action (bien maitrisée et modérée). Les personnages sont à leur place et les codes d’un bon film d’espionnage sont présents. De plus on assiste à de belles images de paysages et de beaux plans de caméra qui nous permettent une totale immersion dans l’histoire. Cette dernière est très divertissante, elle nous emmène dans un monde sombre, truffé de mensonges. Par moment des pointes d’humour permettent de décompresser un peu.

Le moment que j’ai préféré dans ce film est celui où Bond se rend avec M dans sa maison d’enfance en Écosse. Le réalisateur a choisit de nous en dire un peu plus sur le passé de 007. Jusqu’à maintenant on ne savait que très peu de choses sur cet agent (normal c’est un espion ^^). Le fait de dévoiler une partie de sa vie m’a permis d’encore plus l’apprécier. J’ai trouvé que cela le rendait encore plus charismatique mais aussi plus fragile.

Le méchant qui est interprété par Javier Bardem m’a tout d’abord choqué. Malgré cela je reconnais qu’il joue parfaitement bien le criminel psychopathe et ex-agent secret. Beaucoup de mystère plane autour de lui et sa haine pour M est très bien amenée (on pourrait presque le comprendre et avoir de la pitié). Même si je ne suis pas une adepte de Batman, j’ai trouvé qu’il y avait une petite ressemblance entre Sylva et le Joker. Leurs plans machiavéliques se ressemblent et ils emploient les mêmes techniques (par exemple de se faire emprisonner).

Mais malgré un bon scénario, de très bons acteurs, ce film a un défaut qui m’a beaucoup dérangé. Même si, James Bond est considéré comme un super héros, il y a des limites ! Il se prend deux balles et fait une chute d’au moins 50 mètres pour revenir comme si de rien n’était. Plus loin on le voit se retirer des résidus de balles sans éprouver vraiment de douleur. Enfin il combat un homme qui est en train de l’étrangler dans un lac gelé. Je passe aussi le détail de la maison où il réchappe aux tirs d’un hélico… Bref je trouve que cela est un peu exagéré même si c’est James Bond !

Autre petit point négatif, lorsque Bond revient dans sa maison, on découvre la tombe de ses parents. Le nom de son père est aussi Bond, pour un agent secret c’est quand même bizarre d’avoir gardé son nom…

En résumé ce dernier James Bond est un bon film. On retrouve bien l’ambiance des vieux films et les acteurs incarnent leurs personnages à la perfection. Pour ma part j’ai juste été un peu déçue par la surcharge d’actions, le petit manque d’espionnage et l’explosion de l’aston martin!

 

 

Note 3.5_5

Edge of Tomorrow

300170.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Titre : Edge of Tomorrow

Réalisateur : Doug Liman

Acteurs principaux :  Tom Cruise, Emily Blunt, Bill Paxton

Nationalité : Américain , australien

Durée : 1h53

Date de sortie : 4 juin 2014

Genre : Science fiction , Action

 

 

Résumé : Dans un futur proche, des hordes d’extraterrestres ont livré une bataille acharnée contre la Terre et semblent désormais invincibles : aucune armée au monde n’a réussi à les vaincre. Le commandant William Cage, qui n’a jamais combattu de sa vie, est envoyé, sans la moindre explication, dans ce qui ressemble à une mission-suicide. Il meurt en l’espace de quelques minutes et se retrouve projeté dans une boucle temporelle, condamné à revivre le même combat et à mourir de nouveau indéfiniment…

Critique : Il y a des films qu’on n’a pas forcément envie de voir mais que l’on finit par regarder pour faire plaisir. Suite à cela deux cas se présentent : soit on a adoré et on ne regrette pas du tout, soit on avait raison, le film ne méritait pas qu’on le regarde… Je vous laisse deviner ce que cela a donné pour moi.

Donc tout d’abord l’histoire m’a assez plu je dois dire. L’idée était bonne : une personne dotée d’un pouvoir qui lui permet de revivre le même jour juste en mourant, c’est super ! Après rajouter des extraterrestres (ressemblants aux méduses de Matrix) et des exosquelettes j’ai été beaucoup moins fan… Pourquoi des extraterrestres ? Pourquoi sont-ils quasi invincibles ? Pourquoi ils envahissent la Terre ? Pourquoi William Cage (le héros) est-il envoyé dans cette mission ? Bref autant de questions sans réponses me laissant perplexe et décrédibilisent le film.

Pour continuer sur les points négatifs de ce film, comme je le dis plus haut, le scénario a des bons éléments mais très vite il devient trop classique et il est facile de prévoir les actions qui vont arriver. De même certaines actions m’ont semblé très brouillonnes. Je trouve qu’il y avait trop d’explosions et d’effets spéciaux.

En ce qui concerne les point positifs, je noterais que le jeu des acteurs est plutôt bon. Tom Cruise met un peu de gaité et d’humour dans ce film, ce qui permet de détendre un peu l’atmosphère. Au premier abord, j’ai trouvé un peu surprenant et déstabilisant que Tom Cruise joue ce rôle. J’étais habitué à le voir jouer dans des films plus calmes. Mais au final, je l’ai trouvé parfait dans ce rôle là (bon je l’avoue je n’ai pas vu beaucoup de film avec cet acteur =) )

Pour finir, je reconnais que les effets spéciaux sont bien faits. Les exosquelettes sont très bien réalisés et on pourrait presque croire à leur réalité. J’ai apprécié aussi qu’une partie de l’histoire se passe en France. Cela change des États-Unis que l’on voit presque dans tous les films de science fiction.

En conclusion, je n’étais pas emballée pour voir ce film et je pense c’est ce qui a joué sur mon ressenti. Cependant il y a des chances que les adeptes de science fiction le trouveront à leur goût.

 

 

Note 2_5

Divergent 2

Divergent 2

Titre: Divergente 2 L’insurrection

Réalisateur: Robert Schwentke

Acteurs principaux: Shailene Woodley, Théo James, Octavia Spencer

Nationalité: Américain

Durée: 1H59

Date de sortie: 18 mars 2015

Genre: Science-fiction; Action

 

 

Résumé: Dans un monde post-apocalyptique où la société a été réorganisée autour de 5 factions (Audacieux, Érudits, Altruistes, Sincères et Fraternels), Tris a mis au jour un complot mené par la faction dominante, les Érudits, dirigés par Jeanine. Abandonnant une ville à feu et à sang, à la recherche d’alliés, Tris et Quatre sont désormais traqués par les autorités. Jeanine décrète la loi martiale pour anéantir les Divergents, tandis que la guerre entre les factions prend de l’ampleur. Pourquoi les Divergents sont-ils une menace pour la société ? La découverte d’un objet mystérieux, hérité du passé, pourrait bien bouleverser l’équilibre des forces…

Critique: J’avais découverts au cinéma l’année dernière la série Divergent (que je n’ai toujours pas lu) et j’avais beaucoup aimé. J’avais du coup très hâte de découvrir la suite, et c’est ce que j’ai fais le plus rapidement possible.

J’ai pris beaucoup de plaisir à retrouver Tris et Quatre dans ce nouvel opus. Tris a beaucoup changé, elle a grandi. Elle sait que le changement des factions passera par elle, qu’elle en est le déclenchement. Mais elle a aussi beaucoup perdu confiance en elle. La perte de ses deux parents plus la mort de certains de ces anciens camarades la bouleversent encore beaucoup. Quand à Quatre, je n’ai pas vu de changement positive ou négative, il est toujours fidèle au personnage que l’on a découvert il y a un an. Il est la base de leur couple et de la dynamique de leur duo. Sans lui, on sent bien que Tris est perdue, et ne ferait pas grand chose. Nous les suivons quelques mois après la fin du film 1. Ils sont obligés de fuir et de se cacher perpétuellement suite aux mensonges de Jeanine. Ils vont tout faire pour se protéger, mais aussi protéger les plus faibles et les autres factions.

Les acteurs jouent très bien leur personnage, et j’ai pris plaisir à voir les différentes émotions les habiter. L’intrigue est toujours prenante et très dense. La musique rythme très bien le scénario. Je suis sortie du cinéma en voulant en savoir plus, en voulant avoir la suite le plus rapidement possible.

Je ne peux que conseiller ce film, même si je me doute qu’une fois que j’aurai lu cette saga mon discours changera car les adaptations cinématographiques fidèles ne courent pas les rues.

Note 5_5

Le hobbit: la bataille des cinq armées

Titre: Le hobbit : la bataille des cinq armées

Numéro de série: 3

Réalisateur: Peter Jackson

Acteurs principaux: Martin Freeman, Richard Armitage, Evangeline Lilly

Nationalité: Américain, Néo-zélandais

Durée: 2H24

Date de sortie: 10 décembre 2014

Genre: Action; Fantastique; Aventure

 

Résumé: « Atteignant enfin la Montagne Solitaire, Thorin et les Nains, aidés par Bilbon le Hobbit, ont réussi à récupérer leur royaume et leur trésor. Mais ils ont également réveillé le dragon Smaug qui déchaîne désormais sa colère sur les habitants de Lac-ville. A présent, les Nains, les Elfes, les Humains mais aussi les Wrags et les Orques menés par le Nécromancien, convoitent les richesses de la Montagne Solitaire. La bataille des cinq armées est imminente et Bilbon est le seul à pouvoir unir ses amis contre les puissances obscures de Sauron. »

Critique Missgourmande

Publié le 28 décembre 2014

Voici LA déception de mois voire de l’année. Je n’ai jamais vu autant de bêtises en un seul film alors qu’on s’attend à un truc juste formidable.

L’univers de Tolkien je l’aime d’amour. Ce qu’il a crée, inventé, écrit c’est juste un travail énorme, prodigieux. Quand je commence un de ses écrits je suis toujours embarquée dans l’univers qu’il a crée. Et quand je vois le gâchis qui en a été fait depuis le début de cette trilogie je suis juste dégoutée. Alors oui un film ne peut pas tout retranscrire des personnages, de l’action d’un livre. Mais de là à inventer des choses juste pour combler du vide, de l’inaction ça me révolte. Et ce troisième opus est le pire de tous.

Les paysages sont juste sublimes, la musique aussi. Mais bon entre un Legolas qui vole, une bataille qui dure une très bonne partie du film je suis juste blasée. Il y a presque pas de scénario, pas d’intrigues on a juste du combat qui fait le temps passe lentement, très lentement, très très lentement (bref vous l’aurez compris ça m’a saoulé). Les dix premières minutes du film sont excellentes, et après je crois que j’ai toujours pas compris ce qu’il s’était passé. Ces dix premières minutes, pour moi, auraient du être à la fin du film. Ensuite autre point négatif c’est : où est passé Bilbo (!!!!) c’est quand même son film, son histoire à la base. Bah là non, à croire qu’on l’a remercié et que maintenant c’est l’histoire des nains, de Gandalf et de Legolas.

Bref, je suis juste déçue, il n’y a rien à dire d’autres.

Note 1.5_5

Critique Eilarock

Publié le 23 janvier 2015

Pour le dernier de cette trilogie, j’ai attendu désespérément qu’il sorte en 2D. Mais hélas chaque semaine toujours que des séances en 3D (sauf bien évidemment dans des petits cinémas). Je trouve cela inadmissible ! Même au bout d’un mois, toujours rien ! C’est pas comme si la 3D apportait un plus, au contraire elle assombrie ! Boycottons les grands cinémas !

Bref, je vais vous parler du film maintenant. Contrairement à Missgourmande, je n’ai pas été trop déçue du film. J’ai eu quelques craintes au tout début du film avec Smaug : j’ai cru qu’il n’allait pas le refaire parler. Ensuite le mal du dragon dans la mine est très bien représenté.  Je trouve que l’on ressent bien le pouvoir de l’arkenstone sur les nains. J’ai adoré la scène avec Galadriel, Elrond, Saroumane et Gandalf, elle est vraiment magnifique !

Par contre je rejoins l’avis de Missgourmande au sujet de Bilbo. J’ai vraiment trouvé qu’il était quasi absent dans ce troisième film. Ok, il a aidé les nains à reprendre leur mine, maintenant il sert plus à rien on le met de côté… Pourquoi avoir appellé ce film Le Hobbit alors ?

Autre point négatif : la fin. Elle m’a un petit peu déçu. Je m’attendais justement à une apparition spectaculaire de Bilbo. Et bah non ! Il s’évanouit et on ne le revoit pas avant la fin de la guerre qui, j’ai trouvé, bien longue et quelque peut similaire à celle du Retour du roi

Dernier point négatif : le titre. Pourquoi la bataille des cinq armées ? Il compte les 7 nains comme une armée ? Je veux bien croire qu’ils sont fort courageux mais bon 7 nains face à une armée d’orques, de gobelins, etc. ça fait pas trop le poids chez moi. Et pire encore, deux nains face à environ 1000 gobelins. Résultat : c’est les nains qui gagnent, c’est un peu exagéré… Mais bon c’est du fantastique ça me choque à moitié.

Malgré les quelques points négatifs, j’ai quand même passé un bon moment. Je reste déçue par la fin, où je m’attendais à ce que Bilbo vienne poignarder Azug…

Note 3_5

Hunger games la révolte

Hunger games la révolte

Titre: Hunger Games La révolte

Numéro de série: 3.1

Réalisateur: Francis Lawrence

Acteurs principaux: Jennifer Lawrence, Josh Hutcherson, Liam Hemsworth

Nationalité: Américain

Durée: 2H03

Date de sortie: 19 novembre 2014

Genre: Action; Drame; Science-fiction

Résumé: « Katniss Everdeen s’est réfugiée dans le District 13 après avoir détruit à jamais l’arène et les Jeux. Sous le commandement de la Présidente Coin, chef du district, et suivant les conseils de ses amis en qui elle a toute confiance, Katniss déploie ses ailes pour devenir le symbole de la rébellion. Elle va se battre pour sauver Peeta et libérer le pays tout entier, à qui son courage a redonné espoir. »

Critique: Ça c’est le film que j’attendais depuis un an. Je suis juste une fan de Hunger games, principalement les livres mais je trouve les films très bien faits aussi.

Lorsque ce film est sorti j’avais un peu peur qu’il comble les moments où il y a très peu d’action en inventant des personnages, des combats (bref, un peu comme le hobbit…) mais non le réalisateur a fait un travail formidable pour rester le plus fidèle possible à l’œuvre originale. La guerre des ondes est vraiment très retranscrite, ainsi que la manque de combats. Maintenant, chaque clan s’affronte depuis sa base. Lorsque j’ai su qu’il y aurait une coupure dans le troisième opus je me doutais qu’elle se situerait à peu près à ce moment-là. Car dans le roman j’avais vraiment ressenti le début comme un combat à distance, et puis d’un coup le district 13 décide d’en finir définitivement et on passe à du combat plus concret, du corps à corps.

Le personnage de Katniss est vraiment beaucoup plus fouillée. On sent ses doutes, ses angoisses, ses colères. On vit le film à travers elle. Elle est beaucoup plus torturée, on ne peut que constater son évolution entre le tout premier film et celui-ci. Elle est tiraillée entre représenté le gai moqueur et mener cette révolte ou sauver Peeta.

Dans ce film on découvre le district 13 que ce soit leur installation mais aussi leur façon de vivre, de penser. Il y a aussi de nouveaux personnages comme Alma Coin.

Le plus beau moment du film reste pour moi la chanson de Katniss. Déjà elle chante très bien, et lorsque cette chanson est reprise dans les autres districts j’en ai eu la chair de poule.

Bref, une très jolie interprétation qui me satisfait plus que ce à quoi je m’étais attendue.

Note 4.5_5