Le chuchoteur

Le chuchoteur

Titre: Le chuchoteur

Auteur: Donato Carrisi

Éditeur : Le livre de poche

Année de publication: 2011

Nombre de pages: 574

Genre: Policier; Thriller

Prix: 7.9

 

 

 

Résumé: « Cinq petites filles ont disparu. Cinq petites fosses ont été creusées dans la clairière. Au fond de chacune, un petit bras, le gauche. Depuis qu’ils enquêtent sur les rapts des fillettes, le criminologue Goran Gavila et son équipe d’agents spéciaux ont l’impression d’être manipulés. Chaque découverte macabre, chaque indice les mènent à des assassins différents. La découverte d’un sixième bras, dans la clairière, appartenant à une victime inconnue, les convainc d’appeler en renfort Mila Vasquez, experte dans les affaires d’enlèvement.
Dans le huis clos d’un appartement spartiate converti en QG, Gavila et ses agents vont échafauder une théorie à laquelle nul ne veut croire : tous les meurtres sont liés, le vrai coupable est ailleurs. Quand on tue des enfants, Dieu se tait, et le diable murmure…Un époustouflant thriller littéraire, inspiré de faits réels. »

Critique: Alors là je vous présente un roman dont tout me parle et que tout le monde me recommande. Et j’avoue que c’est une vraie tuerie ce livre (petit jeu de mots…).

Cinq petites filles ont été kidnappées, et on ne va retrouver d’elles que seulement leur bras gauche. En plus de cette macabre découverte, une sixième petite fille a disparu mais tout le monde ignore qui elle est. Notre personnage principal, Mila Vasquez, est appelée en renfort car elle a un don pour retrouver les personnes disparues. Très vite les corps des cinq premières petites filles réapparaissent, toujours en des lieux, situations et mises en scènes différentes. Chaque corps va révéler de sombres secrets profondément enfouis.

L’intrigue de ce roman est juste passionnante. L’auteur ne nous laisse aucun moment de répit, et chaque pause dans l’action est suivie d’une découverte macabre, d’une avancée dans l’enquête. L’auteur va au bout de son sujet qui est de nous présenter un genre de serial killer. Tout est parfaitement orchestré. Certains chapitres que nous croyons vivre à travers les yeux d’un certain personnages se révèlent en fait tirés d’une autre personne. Tout est fait pour que l’entière vérité ne nous soit apporté qu’à la fin du roman. Une fois que l’on a commencé ce livre, il est juste impossible de s’arrêter. On a besoin d’aller au bout de l’histoire, de comprendre et de savoir la vérité.

On sent que l’auteur s’est extrêmement bien renseigné sur le sujet qu’il nous présente. Il va toujours au bout de ces explications. Le petit plus que j’ai vraiment apprécié c’est que les serial killers nous sont vraiment bien présentés. On découvre leur mode d’opération, les différents genres auxquels ils appartiennent. C’est certes un sujet assez spécial et glauque mais que j’ai aimé voir traiter et expliquer.

Tous les personnages sont complexes et attachants. Ils ont plein de petites facettes qui font qu’on s’attache à certains, on a envie d’en savoir plus et surtout qu’ils ne leur arrivent rien. Mila Vasquez est attachante, tout le long du roman on en découvre sur son passé et on ne peut que l’aimer. Elle est très humaine, commet comme nous des erreurs, est assaillie par les doutes et la peur.

Le style de l’auteur est riche, simple à lire. Il arrive à nous faire ressentir beaucoup de sensations durant la lecture comme la peur, l’angoisse, l’appréhension, le dégoût…Bon après certaines scènes sont assez gores. L’auteur ne prend pas de pincettes. Mais il n’y a pas de trash pour faire du trash, tout est bien pensé, pesé et a une explication.

Tous les ingrédients sont là pour en faire une superbe découverte, un véritable coup de cœur que je recommande à tous (comme on a déjà pu vous le faire). Je dirais que LE roman qu’il faut avoir lu si on s’intéresse ou même si on se passionne pour le genre des romans policiers et plus présicment des thrillers.

11Note 5_5

Publicités

2 réflexions sur “Le chuchoteur

    • Alors moi c’est un peu pareil, en général j’hésite un peu avant de commencer un roman policier, mais là oui il fout la frousse mais ce serait dommage de passer à côté.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s