Point de fuite

point-de-fuite

Titre : Point de fuite

Auteur : Svetlana Kirilina

Editeur : Champidents

Année de publication : 2015

Nombre de pages : 130

Genre : humour, romance

Prix : 9€50

 

Résumé : Margot se traîne la poisse depuis sa plus tendre enfance. Elle ne compte plus les doigts coincés dans les portes, les vases cassés ou les chevilles foulées. Elle ne compte plus les séjours à l’hôpital ou les accidents inexpliqués.
Pour elle, la routine est synonyme de survie. Parce qu’elle l’a remarqué – quand on ne laisse aucune place au hasard, la poisse devient plus timide.
Sauf que les choses ont parfois du mal à rester tranquilles et quand la routine vole en éclats, c’est un chemin tout nouveau qui se déroule devant elle.

Critique : Bon et bien ça y est j’ai franchis le cap, je me suis acheté une liseuse ! Je l’ai inauguré avec ce petit roman écrit par Svetlana Kirilina, dont j’adore le style et la plume. Mais attention comme elle me l’a signalé, ceci ne ressemble en rien aux autres scribouillages, elle le qualifie d’écart (de mon point de vue elle peut en faire plus souvent des écarts ^^).

Bref, quesako Point de fuite ? Dès le début on apprend à connaître Margot, une jeune femme qui a un assez gros handicap : la poisse ! Dis comme ça, cela n’a pas l’air hein ? Mais imaginez que le moindre mouvement, la moindre chose à faire (comme par exemple utiliser un clavier d’ordinateur) est susceptible de vous blessez et que, vous êtes obligé de vivre dans la routine constamment, voilà la vie de Margot. Alors quand un élément perturbateur (en la personne de David) vient bousculer la petite vie de la jeune femme, et surtout qu’en sa présence la poisse disparait, celle-ci fonce quitte à tout laisser derrière elle ! Voilà un peu près le tableau, je vous en dis pas plus au risque de vous spoiller de belle surprise…

Le personnage de Margot est fantastique ! Elle est à la fois simple mais mystérieuse, tarée (c’est pas moi qui le dit) et logique et surtout attachante !! L’auteure nous dévoile petit à petit ses secrets (on remercie David qui est comme nous curieux de casser la carapace que la jeune femme c’est forgée). Et quel secret ! C’est pas un petit truc bateau, ça non, je suis resté scotchée ! Pareil pour David ! Il a pas l’air comme ça mais lui aussi cache bien son jeu !

Bref, lisez-le ! Mais je vous préviens une fois entamer, on le dévore en une seule fois (et sans indigestion) ! Les raisons : il est petit (j’ai calculé j’ai mis 2h40 pour le lire !) et surtout on veut savoir comment va se terminer l’affaire !!!!

Le mot de la fin ? Frustration, à quand la suite ? Ou une version beaucoup plus détaillée ? =D

 

10Note 4.5_5

C’est pas moi, c’est toi

c'est pas moi c'est toi.jpg

Titre : C’est pas moi, c’est toi

Auteur : Mhairi McFarlane

Éditeur : Milady

Année de publication : 2016

Nombre de pages : 620

Genre : Romance

Prix : 18.20

 

 

Résumé : Quand Delia découvre que l’homme qu’elle a demandé en mariage la trompe avec une autre, elle se dit que c’est sa faute. Si rien n’est plus comme avant, c’est aussi sa faute. Mais dans ce cas, pourquoi son ex remue-t-il ciel et terre pour la récupérer ? N’aurait-il pas lui aussi sa part de tort dans cette sombre histoire ? De Newcastle à Londres, entre les boulots louches, les patrons excentriques et les journalistes si séduisants que c’en est indécent, une nouvelle version de Delia voit le jour.
L’amour est mort, vive l’amour !

Critique : Durant l’été, en règle générale, je ne lis que des romances. J’aime leur coté tout mignon tout gentil et surtout je ne veux pas être triste ou dépitée devant une histoire. Je me suis beaucoup intéressée à l’auteure Mhairi McFarlane et toutes les romances qu’elle a publié. Et j’ai donc commencé mon exploration par son dernier roman.

C’est l’histoire de Délia qui va faire sa demande en mariage à son chéri avec qui elle est en couple depuis dix ans. Mais la soirée ne va pas se passer comme elle l’entendait. Son chéri lui répond positivement mais elle va finir par découvrir qu’il la trompe depuis quelques mois. Elle va alors remettre tout en question dans sa vie et la voilà partie pour se découvrir elle et ses attentes.

Le résumé m’avait beaucoup plu et m’avait vraiment donné envie de lire cette histoire car j’ai envie en ce moment de lire des romans qui traitent de l’infidélité dans le couple. Mais pas forcément de l’acte de trahison en lui-même mais plus de comment un couple se reconstruit-il après. Et du coup j’ai été énormément déçue de ce roman. J’ai trouvé qu’il tombait dans tous les clichés possibles avec une héroïne qui change de métier et de villes pour oublier mais qui va retourner avec son ex au premier regard larmoyant, avec bien sur la présence d’un potentiel futur petit ami complétement différent de l’ancien, et d’un cocufieur qui veut récupérer sa belle tout en continuant à lui mentir. Bref, des clichés et des facilités de partout.

Après le roman est très bien écrit, l’auteure a su créer quand même de belle émotions. En plus notre héroïne dessine et écrit une bande dessinée et nous avons donc droit dans le livre a de très belles planches pour illustrer ce qu’elle fait. Mais en tout cas pour moi ça n’a pas fonctionné du tout.

Une romance que je ne recommande pas, qui n’approfondit presque rien et qui je sais, sera très rapidement oubliée.

 

4Note 1.5_5

Fairfield Ohio

Fairfield ohio.jpg

Titre : Fairfield Ohio

Auteur : Mia Topic

Éditeur : Milady

Année de publication : 2016

Nombre de pages : 475

Genre : Contemporain; Romance

Prix : 7.90

 

Résumé : Pour Jamie, tout a basculé le jour du décès de ses parents. Lui qui rêvait de partir étudier à New York, se retrouve à devoir élever son petit frère de cinq ans, dans une ville perdue de l’Ohio. À la suite d’un accrochage de voitures, Jamie rencontre Logan. Ce jeune avocat est tout ce qu’il n’est pas : sûr de lui, brillant et fier. Il ne fait pas mystère de l’intérêt qu’il porte à Jamie, mais celui-ci se demande comment il pourrait intéresser quelqu’un comme Logan.
Pourtant, alors qu’il s’est toujours suffi à lui-même, Logan se surprend à rêver d’avoir sa place dans le petit monde des deux frères…

Critique : Durant mes vacances j’ai pu emprunter cette lecture à un ami qui est lui aussi un très bon lecteur et qui s’est mis depuis quelques temps à la romance.

C’est l’histoire de Jamie, un homme extrêmement beau, travaillant dans la mode et qui surtout élève son petit frère de 5 ans depuis le décès de leurs parents. Un beau jour, il va rencontrer Logan, jeune avocat très séduisant. Tout de suite cela va être le coup de foudre pour les deux jeunes hommes. Mais entre Logan qui n’a jamais eu de relations sérieuses dans sa vie, le petit frère de 5 ans et la timidité extrême de Jamie arriveront-ils à se séduire et à ne pas gâcher leur belle histoire?

Je n’ai pas réellement eu de coup de cœur pour ce livre mais c’est une romance vraiment touchante et magnifique. J’ai trouvé que l’on sortait un peu des romances traditionnelles avec tous les rebondissements que cela implique. Là de la première à la dernière page on va assister à une rencontre qui va bouleverser deux hommes au plus profond de leur cœur et qui va les changer irrémédiablement. On les voit évoluer dans leur histoire mais on les voit aussi grandir et murir dans leur histoires personnelles.

Une histoire toute simple, toute mignonne pour les plus grands romantiques. Juste il ne faut pas s’attendre à avoir des drames, des revirements de situation et des cris dans cette histoire. Il ne s’agit purement et simplement que de sentiments d’amour et de comment on s’y prend pour former une famille.

 

10Note 4.5_5

Le voyage

Outlander 3

 

Titre de la série : Outlander

Titre : Le voyage

Numéro du tome : 3

Auteur : Diana Gabaldon

Éditeur : J’ai lu

Année de publication : 2015

Nombre de pages : 1020

Genre : Romance ; Historique

Prix : 16

 

 

Résumé : Vingt années se sont écoulées depuis le périple de Claire Beauchamp-Randall dans l’Ecosse du XVIIe siècle. Si l’infirmière britannique a refait sa vie depuis, le souvenir de Jamie Fraser et des années tumultueuses vécues ensemble reste intact. Aussi, lorsqu’elle apprend qu’il a survécu à la sanglante bataille de Culloden ayant marqué la défaite de l’armée écossaise, elle se trouve confrontée à un terrible dilemme.
En remontant une nouvelle fois le temps, retrouvera-t-elle celui qu’elle a quitté deux décennies auparavant ? Fuite, tempêtes, intrigues politiques et prophéties étranges : la suite d’une série incontournable !

Critique : On se retrouve avec le troisième tome d’une de mes sagas préférées (je vous laisse retrouver les chroniques du tome 1 et 2 ici et ici). Et je vous dis de suite que les personnes n’ayant pas fini le tome 2 ou la saison 2 vont devoir arrêter de lire cette chronique ici et maintenant.

Gros spoil à la ligne suivante.

A la fin du tome 2, Claire avait du retourner dans son époque d’origine, enceinte, et pensant Jamie mort à la bataille de Culloden. Suite à cela, elle va vivre pendant 20 ans auprès de Franck, son premier époux, et de sa fille Brianna qui lui rappelle cruellement son père Jamie. A la mort de son mari, elle va annoncer la vérité sur ses origines à Brianna et va aussi se rendre compte de la possibilité que Jamie ne soit pas mort. Elle va lors tout faire pour découvrir ce qu’il est advenu de lui et s’il existe une possibilité qu’ils se retrouvent. D’un autre coté, nous allons voir ce qu’il est advenu de Jamie et comment il a fait pour survivre mais aussi à quel prix.

Durant la première partie du roman, nous allons suivre à la fois Claire avec Brianna et Roger qui mènent l’enquête sur Jamie et et en même temps ce dernier qui n’en mène pas large pour survivre. Et pour savoir ce qui se passe durant la deuxième partie, il va falloir lire le livre.

Au niveau des personnages, je m’attache de plus en plus à Jamie. Malgré les énormes bêtises qu’il va commettre il se révèle fragile et vulnérable. On se rend vraiment compte que pour lui, il n’a que peu de valeur, tant que sa famille va bien. Et qu’il est prêt à tous les sacrifices pour les siens. Par toutes les pensées qu’il a durant sa fuite, on comprend vraiment à quel point pour lui c’est un déchirement d’avoir laissé sa famille, et de ne pas savoir ce qui advenu d’elle. On ne peut qu’être admirative devant lui. Il y a aussi Brianna, que je découvre de façon plus positive. Elle est douce, énergique, loyale et courageuse (comme ses parents). J’ai vraiment hâte de la revoir et d’en savoir plus sur elle. Enfin, on va aussi retrouver d’anciens personnages, pour notre plus grand plaisir et déplaisir.

Ce que j’apprécie vraiment avec cette série c’est que les tomes se succèdent mais ne se ressemblent pas et on prend vraiment plaisir à suivre les nombreuses et diverses aventures de ce duo magnifique.On découvre différentes périodes de l »histoire et dans des pays/continents éloignés.

Parlons maintenant de ce qui m’a déplu. Car oui, pour la première fois je crois je vais critiquer cette saga. Cela m’a vraiment déplu de me retrouver projeter 20 ans plus tard et de me dire que le couple Claire/Jamie a perdu ces 20 années là. Le monde où vit Jamie a changé, beaucoup de personnages que j’appréciais beaucoup ont disparu et surtout j’ai l’impression que l’on dit au revoir à l’Écosse définitivement. Quand le couple va finir par se retrouver je n’ai pas spécialement retrouvé toute l’alchimie de leur amour qui était présent dans les deux premiers tomes. J’ai trouvé qu’en plus ils n’avaient pas vraiment le temps de parler, de se confier et de se retrouver. Et clairement j’ai trouvé ça bizarre que leur histoire reparte là, comme ça, comme s’il s’était rien passé. Enfin voilà, tout ça pour dire que la période que j’affectionnais le plus est belle et bien terminée et cela me déçoit un peu. Après je peux me tromper et retrouver de nombreuses choses que j’appréciais dans les prochains tomes.

Je finis ma lecture en étant certes comme d’habitude charmée et avec l’impatience de lire la suite mais aussi avec une certaine déception.

 

8Note 3.5_5

 

 

Confess

Confess

Titre : Confess

Auteur : Colleen Hoover

Éditeur : Hugo Roman

Année de publication : 2016

Nombre de pages : 347

Genre : Romance

Prix : 17

 

 

Résumé : Auburn Reed a des plans très précis pour son avenir, et elle ne laissera personne se mettre sur son chemin. Lorsqu’elle franchit la porte d’une galerie d’art à Dallas pour un entretien, elle s’attend à tout sauf à l’irrésistible attraction qui la pousse vers Owen Gentry. Cet artiste énigmatique semble avoir beaucoup de choses à vouloir cacher à tout prix. Pour tenter de découvrir ses secrets les plus intimes, Auburn va baisser toutes ses barrières, pour comprendre qu’elle risque bien plus gros qu’elle ne pensait. Elle n’a qu’une solution : s’éloigner d’Owen au plus vite.
Mais la dernière chose que souhaite Owen, c’est la perdre. Pour sauver leur relation, il devra tout confesser. Mais parfois, les mots peuvent être bien plus destructeur que la vérité…

Critique : Depuis maintenant quelques mois je suis devenue fan de l’auteure Colleen Hoover, en particulier avec son livre Maybe someday (vous pouvez retrouver la chronique ici). Alors qu’en j’ai su que l’un ses livres allait être édité en France je ne pouvais que foncer l’acheter le plus rapidement possible.

C’est l’histoire d’Auburn Reed qui vient d’emménager au Texas, à l’âge de 20 ans en laissant derrière elle sa famille. Très vite, elle va faire la connaissance d’Owen Gentry, un artiste local, qui l’embauche pour la soirée. Il va alors se profiler une attirance mutuelle. Mais beaucoup de choses les séparent, en particulier les secrets issus de leurs histoires personnelles. Et quand viendra le temps des confessions, personne ne sait comment l’autre va réagir.

J’ai beaucoup aimé les deux protagonistes principaux. Owen et Auburn sont faits l’un pour l’autre, et vu les révélations finales on ne peut que dire que c’était écrit, que c’était le destin. Ils sont aussi bouleversants l’un l’autre avec leurs histoires respectives. A première vue ils semblent extrêmement fragiles mais par les décisions qu’ils prennent on se rend compte qu’ils ont énormément de force intérieure. Durant toute ma lecture j’avais envie de prendre Auburn par la main et de l’aider, de la pousser à s’émanciper. Quand à Owen, on sent qu’il terre dans son silence énormément de souffrance et là encore j’ai eu envie de l’aider à s’ouvrir aux autres.

Dés le prologue le ton est donné et les premières larmes versées. Avec ce livre, gardez toujours vos mouchoirs à portée de main car entre les révélations bouleversantes qui s’enchainent, les moments d’actions à faire froid dans le dos et une fin en apothéose vous n’allez pas arrêter de pleurer. Cette histoire c’est de l’émotion à l’état brut. Vous allez rire, sourire, être en colère et révolté mais surtout vous allez ressentir beaucoup de compassion.

Enfin, le dernier « petit plus » qui m’a encore plus subjugué c’est qu’Owen est un artiste. Mais l’auteure ne s’est pas contentée de nous le dire, elle nous l’a montré avec quelques illustrations qui se sont glissées dans le livre.

4b14623244cf404db724ee916c1f65f2

Ma préférée est la première, et la confession qui l’accompagne m’a elle aussi touché : Parfois, je me demande s’il ne serait pas plus facile d’être morte que d’être sa mère.

Je ne peux que vous encourager à lire ce livre. C’est une romance certes, mais bien loin des stéréotypes de ces dernières. Elle aborde des thèmes forts comme la mort, la maladie, l’abus de pouvoir et la maternité. Alors foncez !

 

11Note 5_5

Outlander (Série)

481757Titre : Outlander

Réalisateur : Ronald D. Moore

Acteurs principaux : Caitriona Balfe, Sam Heughan, Tobias Menzies

Nationalité : Américaine

Nombre de saison : 2 (pour le moment)

Nombre d’épisodes : 16

Date de sortie : 2014

Genre : Fantastique, Historique, Romance

En production

 

Résumé : Les aventures de Claire, une infirmière de guerre mariée qui se retrouve accidentellement propulsée en pleine campagne écossaise de 1743. Elle se retrouve alors mêlée à des histoires de propriétés et d’espionnage qui la poussent à prendre la fuite et menacent sa vie. Elle est alors forcée d’épouser Jamie, un jeune guerrier écossais passionné qui s’enflamme pour elle et la conduit à être déchirée entre fidélité et désir, étant partagée entre deux hommes dramatiquement opposés et deux vies irréconciliables.

Critique : Missgourmande me parlait souvent de cette saga comme étant super et donnant juste envie d’aller en Écosse (pour retrouver ses critiques littéraires c’est par  pour le tome 1 et ici pour le tome 2).  Le souci pour moi, c’est que chaque tome fait environ mille pages… Si je me lance dedans j’en ai pour environ 10 ans à les lire. Heureusement, j’ai découverts qu’elle est adaptée en série !

L’histoire nous raconte les aventures de Claire, une jeune infirmière mariée qui décide, avec son époux, de refaire leur lune de miel juste après la seconde guerre mondiale. Ils décident de se rendre en Écosse, terre des ancêtres de monsieur. Celui-ci fait des recherches sur sa généalogie. Mais Claire est subitement envoyée en 1743, époque des guerres entre britanniques et écossais. Elle se retrouve mêlée à des conflits politiques, de propriétés, de trahisons…

Je dois dire que les premiers épisodes ne m’ont pas du tout emballés ! Je les ai trouvé mous et la période de l’après guerre n’est vraiment pas une période que j’apprécie que ce soit en roman, film ou même historique. Du coup je n’ai pas été attentive à l’histoire.

Par contre du moment que Claire a été propulsée dans le temps, tout de suite mon attention a été monopolisé. Direct elle rencontre un personnage qu’elle connait bien, mais celui-ci est quelque peu différent… Je ne vous en dis pas plus.  Elle finit par être plus ou moins prisonnière du clan Mackenzie. De là elle doit s’adapté et arriver à gagner la confiance de ces écossais. Elle se lie d’amitié avec Jamie, un jeune écossais au grand cœur. D’ailleurs, celui ci ne reste pas indifférent au charme de Claire et réciproquement. Claire est contrainte de faire un choix entre désir et fidélité envers son mari. Elle est partagée entre deux hommes qui sont profondément opposés.

J’ai vraiment aimé le duo entre Claire et Jamie. Leur histoire évolue continuellement. Même si par moment elle ne comprend pas les us et coutumes, Claire reste forte et arrive rapidement à s’adapter. Elle est intelligente, et prête quasiment à tout pour rentrer chez elle. Quand à Jamie, il est quasiment l’homme parfait ! Il est protecteur, se met sans cesse à la place des autres pour mieux les comprendre et il est bien sur un homme d’honneur qui défend son pays. Leur duo est juste adorable, et m’a parfois fait beaucoup rire.

Cependant je dois admettre que Claire m’a parfois « courre sur le haricot » (pardon pour cette expression). Non mais c’est vrai, elle a la chance de remonter le temps de trouver un protecteur, de vivre une extraordinaire aventure mais non madame se plaint, et n’a qu’une envie c’est de rentrer ! Qu’elle me donne sa place il y a pas de soucis.

Je vous ai parlé pour le moment que du côté romantique et historique de cette série. Mais il y a aussi un côté, comment dire… Choquant ? Oui en quelques sortes. Cette série n’est pas une série à l’eau de rose où tout se passe bien. Oh que non ! Il y a de la torture, du sang et des morts (pas autant que Game Of Thrones hein mais quand même). Je ne vais pas dire que j’ai aimé bien sur mais au moins cela dynamise et rend moins nian nian la série.

Bref, je ne peux que vous recommander cette série ! Juste un conseil : ne faites pas comme moi, attendez au moins que la saison 2 soit sortie car l’attente est longue… Ou bien lisez les romans ! =)

 

After we fell

After3

Titre de la série : After

Titre : After we fell

Numéro de tome : 3

Auteur : Anna Todd

Éditeur : Hugo Roman

Année de publication : 12/03/2015

Nombre de pages : 464

Genre : Romance

Prix : 17

Résumé : Le caractère violent d’Hardin continue de lui jouer des tours : il échappe de peu à l’expulsion de l’université et Tessa est sauvée par Zed d’une terrible vengeance des potes d’Hardin. Pour calmer un peu ce jeu malsain et continuer à exercer le métier qu’elle aime, Tessa décide de partir à Seattle où Hardin la rejoint dès qu’il peut. Leurs sentiments se renforcent et toutes leurs colères s’apaisent quand leurs corps s’unissent.
Malgré les prédictions de sa mère, Tessa est convaincue qu’Hardin et elle peuvent réussir là où leurs parents ont échoué. Jalousie et possessivité chez Hardin, désir d’indépendance et d’autonomie chez Tessa, mais un besoin mutuel et passionné d’être ensemble, la saison 3 fera découvrir de nouveaux personnages (père de Tessa), fera changer de décor : Seattle, Angleterre… bref tiendra ses lecteurs en haleine, comme Anna Todd le fait si bien depuis le début.

Critique : Et je reviens avec ma fichue série After pour vous parler du tome 3 (vous pouvez retrouver ici la chronique du tome 1 et du tome 2).

Dans ce troisième tome nous retrouvons encore et toujours notre duo préféré (ou pas) Tessa et Hardin. Comme d’habitude ils s’entre déchirent. Hardin fait des conneries, et Tessa pardonne encore et toujours. Mais ce tome-ci est un peu plus intéressant. Hardin commence à comprendre que Tessa ne lui pardonnera pas toujours, et qu’elle a de plus en plus de mal à se projeter avec lui. Et Tessa, elle, est de plus en plus tournée vers le monde extérieur et ce qu’il peut lui apporter de positif.

Et surtout ce roman c’est LE roman des grandes découvertes et autres surprises. Je me suis laissée berner par certains des personnes secondaires depuis le début de cette saga, un peu comme tous les lecteurs de cette série. Quand j’ai découvert la vérité j’ai juste été choquée, il n’y a pas d’autres mots. Et j’avoue que sur ce coup-là l’auteure a su faire fort et qu’elle a ravivé mon intérêt pour cette série.

Après avoir lu ce troisième tome, j’ai fais plus de la moitié de cette série et je commence à en voir le bout. Je regrette moins de m’être lancée dans cette saga même si elle m’apporte beaucoup de frustration, d’exaspération, d’incompréhension et plein d’autres sentiments négatifs. Et je commence aussi à me dire que je pourrais vous la recommander. Aux conditions que vous aimiez les histoires d’amour incompréhensibles et les romans type feuilletons.

Allez, on se revoit bientôt pour quelques mots sur le tome 4.

5Note 2_5