Les terribles et merveilleuses raisons pour lesquelles je cours de longues distances

9782501099646FS

 

Titre original : The Terrible and Wonderful Reasons Why I Run Long Distances

Titre français : Les terribles et merveilleuses raisons pour lesquelles je cours de longues distances

Auteur :  The Outmeal

Editeur : Marabout

Année de publcation en Amérique : 2014

Année de publication en France : 2015

Nombre de pages : 147

Genre : humour, bande dessinée

 

Résumé : Le runner court. Il sue. Il aime ça. Il déteste ça. Il court si dur et si longtemps que ses ongles de pieds finissent par tomber. Il se demande pourquoi ? Pourquoi il s’inflige un tel calvaire ? Cette question, tous les gens qui pratiquent la course à pied se la sont posée un jour… Matthew Inman, alias The Oatmeal, tente d’y répondre avec humour au travers de cet ouvrage qui tourne au fil des pages à la douce folie, voire au pur délire. Il n’est pas ici uniquement question de running mais aussi de gloutonnerie, d’orgueil, d’égoïsme et d’agonie.

Pour en savoir plus sur l’auteur : C’est par là 

Critique : En me promenant dans les librairies je suis tombée sur ce livre. Ce fut une bonne surprise. En le feuilletant j’ai tout de suite accroché aux dessins, certes simplistes, mais très hilarants illustrant le livre.

Malgré qu’il soit orienté sur l’humour, le bouquin reste véridique sur certains points. Avec des notes d’humour, voir même des délires vécus par l’auteur, il est possible d’aprendre des choses, comme par exemple comment les abeilles japonnaises arrivent à se débarasser des frelons géants japonnais. J’ai trouvé vraiment intéressant ce mixte entre folie et vérité.

Autre point positif, ce sont les dessins. Ils sont vraiment à mourrir de rire ! On sent vraiment que l’auteur c’est fait plaisir en créant son univers. Il s’inspire de son quotident, de ce qu’il a vécu pour devenir marathonien. Au travers des illustrations on comprend que cela n’a pas du être facile tout les jours, qu’il lui a fallu beaucoup de motivation pour courrir. Et c’est cela qu’il veut nous faire comprendre. Courrir n’est pas un sport facile. Les début sont très éprouvants mais une fois passé ce stade, c’est un pur bonheur et un pur moment de relaxation et de méditation.

Les premières pages nous parle d’une créature qui l’habite : le Blerch ! Elle porte en elle touts les vices qui poussent à ne pas courrir (paresse, gloutonerie, etc.). J’ai adoré cette créature ! On pourrait presque dire qu’elle est mignonne avec ses petits yeux qui implorent de rester au chaud. Elle représente bien touts ces vices qu’on peut ressentir quand il faut se motiver à aller courir. Je pense que pour la plupart des gens qui veulent se lancer dans le footing ont le blerch en eux à un moment donné. Il faut juste arriver à le dompter une bonne fois pour toute. =)

En point négatif, je dirais que l’humour s’estompe un peu trop vite à mon goût. Plus la lecture avance, moins il y a de moment de folie ou d’hilarité.

Pour terminer je noterais un petit point négatif qui ne concerne pas le contenu du livre mais sa résistance et son aspect. Certes la couverture est très jolie mais le noir s’abîme très vite, la moindre rayure ou trace de doigts se voit très rapidement. Egalement, la reliure des pages est très moyenne, deux lectures et hop on sent déjà quelques faiblesses… Et surtout vu le prix, je m’attendais à un peu plus de résistance

Pour en revenir au livre, vous l’aurez compris il est vraiment constitué d’une bonne dose de rire et peut motiver à aller courrir (j’en suis en quelques sortes la preuve vivante)

Et en bonus une petite photo du Blerch pour vous motiver à aller courrir =)

94706395_o

 

8Note 3.5_5

Publicités

3 réflexions sur “Les terribles et merveilleuses raisons pour lesquelles je cours de longues distances

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s