Tir Nan Og

Tir_Nan_Og.jpgTitre général : Tir Nan Og

Titres des tomes : L’exode, L’héritage

Auteur : Fabrice Colin

Illustrateur : Elvire De Cock

Editeur : Les Humanoïdes Associés

Nombre de tomes : 2

Année de publication : 2006

Nombre de pages : 46 (pour les deux tomes)

Genre : bande dessinée, fantastique

Prix : 13€95

Résumé : Le pays des Fées. Milieu du XIXe siècle, les Irlandais immigrent aux Etats-Unis ainsi qu’une partie des Tuatha de Danann, un peuple fées d’Irlande. Fin du XIXe siècle, le Prince Thomas, dernier représentant de la maison des Sidhe, pose pour la première fois le pied sur le sol new-yorkais.
Tandis qu’un petit gang d’orphelins irlandais composé de Stephen, Spike, Jenny et mené par Gareth font les 400 coups allant su simple vol à l’étalage au complot hautement élaboré.
Mais Stephen porte un étrange tatouage sur le dos…

Critique : Alors pour commencer, il me faut expliquer le titre : Tir Nan Og. C’est un lieu faisant partie de la mythologie irlandaise, une île imaginaire où se seraient réfugiés les habitants de Féérie. Donc c’est un titre assez prometteur pour les fans de fantastique comme moi.

Pour cette BD, j’ai un avis un peu partagé. J’ai aimé l’histoire, qui nous plonge dans l’immigration des irlandais aux Etats Unis. On assiste à cet exode par le biais du dernier représentant des Sidhe, un personnage assez mystérieux. En parallèle on découvre la vie dans les ruelles avec trois jeunes. L’un deux, Stephen va être séparé de sa bande et pourchassé pour une raison inconnue par des êtres magiques. Il tombe sur le dernier représentant des Sidhe, qui va lui révéler des informations sur son passé.

Avec cette BD, Fabrice Colin mélange vérité historique (l’immigration des Irlandais vers les Etats-Unis pour échapper à la famine) et folklore irlandais et celtique (le roi Obéron ,le changeling),ce qui donne une histoire très sympa à lire. Cependant, la lecture peut se révéler compliquée par moment si on ne s’y connait pas un peu en légende féérique. C’est ce qui m’a le plus gêné dans ma lecture: j’ai eu du mal à suivre l’histoire qui parle beaucoup des mythes irlandais.

Enfin, pour ce qui est des illustrations, elles sont splendides. Les couleurs sont bien choisies, malgré quelques fois une tendance au sombre un peu trop prononcé à mon goût. L’ambiance mêle un style romantique et fantastique. J’ajouterais même que parfois on pourrait dire qu’il y a un petit côté steampunk (surtout au niveau des méchants).

Je vous mets un petit bonus le blog de l’illustratrice : C’est par ici !

7Note 3_5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s