Elyne

elyne-1-soleil album-cover-large-19634 album-cover-large-23011

Titre de la série : Elyne

Titre des tomes : Le bestiaire des filles, Quartier lutin, Ennemis intimes

Nombre de tome : 3

Auteur :  Eric Corbeyran

Illustrateur : Ludo Lullabi

Editeur : Soleil

Année de publication du premier tome : 2012

Nombre de pages : 48

Genre : bande dessinée, aventure, fantasy

Prix : 14€50

Résumé : Aujourd’hui, à Hoon-Gaye, c’est le mariage d’Elyne et Terg-Moon l’épicier! Jamais la jeune fille n’aurait imaginé une union aussi prestigieuse !
Mais elle ignore que les dieux lui ont préparé une surprise… Le jour de ses noces, elle est enlevée par les Démons Blancs!
Secourue par le mystérieux Guntheek, Elyne va pouvoir découvrir les secrets de ses origines et affronter son destin !

Critique : Je vous propose ici une petite bande dessinée composée de 3 tomes avec pour héros une jeune fille aux apparences normales.

L’histoire commence dans le vilage de  Hoon-Gaye, où on s’apprête à célébrer le mariage d’Elyne et Terg-Moon, le plus bennet du village mais également le plus riche. En somme un vrai conte de fée qui débute. Mais les dieux qui manipulent le destin de chacun avec des dés en ont décidé autrement. Ainsi le jour de son mariage la jeune Elyne va se faire enlever avec toutes les jeunes filles du village par des dragons blancs. Pourquoi ? Qui sont-ils ? Cela on le saura peut-être plus tard… Ainsi Elyne va découvrir petit à petit qui elle est vraiment. Elle fera des rencontres très étranges comme les élémentaires ou encore l’intrigant Guntheek. Bref je vous en dis pas plus sur l’histoire…

Le premier tome fait vraiment office d’introduction. L’histoire se met en place petit à petit. Beaucoup de questions sont laissées en suspend ce qui donne un côté addictif à la bande dessinée. (Il vaut mieux avoir le tome 2 à proximité si on commence à lire cette saga). Tout au long de l’histoire le rythme est soutenu -ni trop lent ni trop rapide, on a vraiment pas le temps de s’ennuyer !

Au niveau de mes impréssions j’ai été partagé tout au long de ma lecture. J’ai adoré les dessins, la lumière, le contraste, les couleurs sont gérées parfaitement. Ludo Lullabi a fait un travail extraordinaire ! Vous pouvez le retrouver dans Lanfeust et World of Warcraft. Le graphisme m’a fait pensé tantôt à un jeu vidéo, tantôt à un dessin animé. Grâce au design très soigné on identifie rapidement les protagonistes. J’ai vraiment été sous le charme de ce graphisme, de ces couleurs si franches mais qui se marient bien avec le style fantasy de la BD. J’ai été envoutée dès les premières vignettes par cet univers.

Par contre même si l’histoire est rythmée et remplie d’enigmes, je l’ai trouvé relativement simpliste et peut être trop condensée. Un tome 4 aurait peut être été nécessaire pour laisser plus de place à la description et l’explication de certaines choses. J’irais presque jusqu’à dire que je me suis ennuyée par moment. Pour ma part j’ai trouvé que la fin était un peu trop « tout est bien qui finit bien », j’aurais aimé un peu plus de difficulté et de résistance de la part des méchants… Mais cela reste une BD destinée à la jeunsse.

Pour conclure sur cette chronique, je reste en admiration sur le travail des illustrations. Je ne me lasse pas de regarder les couvertures. Je conseille cette bande dessinée à tous ceux qui sont sensibles aux graphismes et qui ont un petit faible pour les univers fantastiques.

 

7Note 3_5

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s