Witch song

Witch songTitre: Witch song         halloween

Auteur: Amber Argyle

Éditeur : Lumen

Année de publication: 2014

Nombre de pages: 457

Genre: fantasy, Young adult

Prix: 15

 

 

Résumé: Dans les profondeurs de la forêt, à l’abri de la haine des habitants du village voisin, Brusenna mène une existence paisible aux côtés de sa mère. Elle sait simplement qu’elle est une sorcière, une des Gardiennes de la nature qui contrôlent les éléments par la force de leur chant. Quand, un matin, sa mère l’abandonne pour aller combattre un ennemi dont elle ignore tout, le monde de Brusenna bascule.
Jeune et sans expérience, elle se retrouve seule dans un pays ravagé par la sécheresse, où se lève le vent de la guerre Les Chasseurs ne tardent pas à la débusquer, car elle est désormais la dernière. La dernière des sorcières. Avec une seule mission : survivre. Et un seul allié, le Protecteur chargé de l’amener à bon port. La dernière des sorcières parviendra-t-elle à empêcher leur chant de s’éteindre ?

Critique Eilarock

Publié le 30 septembre 2015

Critique : Ce roman m’attirait depuis sa sortie. La couverture est juste magnifique, elle m’intriguait au plus haut point. Le résumé aussi d’ailleurs, il reste très mystérieux et donne vraiment envie… Malheureusement comme le dit le proverbe : l’habit ne fait pas forcément le moine…

En effet malgré une belle écriture, je n’ai pas succombé aux charmes de Brusenna et de ses aventures.  L’histoire m’a parut très plate voir même sans intérêt. Une centaine de pages écoulées et toujours rien de bien intéressant. Des petites interactions par-ci par-là mais rien qui donne envie de poursuivre la lecture. La méchante sorcière fait appel à de simples humains pour s’occuper de Brusenna. J’aurais préféré voir des créatures maléfiques ou des humains « modifiés ». Mais non de simples chasseurs (qui plus est pas très intelligents).

Concernant cette sorcière Espen, on ne sait quasiment rien de ses projets. Bon cela laisse du mystère mais quand même. Je me suis beaucoup posée la question de pourquoi kidnappe-t-elle toutes les sorcières ? Et puis on nous parle de ce personnage mais pendant environ toute la moitié du bouquin on ne la voit pas. Elle est seulement évoquée par deux trois personnages, je trouve cela dommage.

Le personnage de Brusenna est si naïve que cela en devient même affligeant. Elle fait confiance à n’importe qui, alors qu’elle sait très bien que bon nombre de personnes n’aiment pas les sorcières. De plus, elle n’utilise pas ses pouvoirs pour se défendre. Pire elle a besoin d’un protecteur… Je l’ai  vraiment trouvé niaise à plusieurs reprises.

Autre chose qui m’a dérangé, pourquoi la mère de Brusenna ne souhaite t’elle pas qu’elle devienne une sorcière ? Ok ça la protège contre Espen (et encore), mais elle reste très vulnérable par rapport aux habitants. Et c’est quoi cette mère qui abandonne son enfant sans défense ?

Bref je n’ai pas pu finir cette lecture qui pourtant me tentait bien. Certes le livre est destiné pour la jeunesse, mais je ne suis pas sure que j’aurais plus accroché à cet âge…

D’après des avis le tome 2 relève le niveau. Je tenterais peut être de m’y plonger, mais pour l’heure, je vais essayer de dénicher un roman plus plaisant.

 

4Note 1.5_5

Critique Missgourmande

Publié le 4 novembre 2014

Critique : Voici ma dernière lecture du HallowOctober et après ça en sera fini.

Bon déjà ce livre est juste magnifique. La couverture est superbe, et toute douce.

Ce roman nous relate l’histoire de Brusenna, une jeune sorcière qui vit avec sa mère recluses de la société. Sa mère est amenée à la quitter rapidement, et il se trouve qu’en fait elle est la dernière sorcière libre. Toutes les autres sont détenues par la sorcière noire, Espen. Elle décide donc de partir libérer les autres magiciennes.

L’auteure nous a crée un très bel univers, bien complet et nous donne les clefs pour le comprendre au fil de l’histoire. On pourrait lui reprocher tout de même de passer trop vite sur certains évènements, et de nous proposer des résolutions de problèmes beaucoup trop simples.

Brusenna représente le passage de l’adolescente à la jeune femme. Elle part de chez elle naïve, craintive et doutant d’elle-même et va évoluer en une jeune femme plus affirmée, se faisant confiance (bon pas tout le temps) et surtout courageuse. Bon alors après moi j’ai quand même des doutes sur une jeune fille qui part exterminer la dernière sorcière (qui au passage a vaincu tout le monde) en se doutant qu’il y a de fortes chances qu’elle y passe et elle a peur des insectes !!!

Autre point positif c’est que l’on n’a pas le temps de s’ennuyer. Entre les combats, l’apprentissage de sorts, la chasse aux sorcières l’auteure ne nous laisse que peu de temps de répit.

L’originalité de ce roman tient à la façon dont découle la magie. Il n’y a pas de baguettes magiques, de mains possédant de terribles pouvoirs, il y a juste la voix et des chansons/poèmes.

Un bon roman à lire, qui malgré quelques facilités, est un plaisir à découvrir.

 8Note 3.5_5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s