Fascine-moi

crossfire 4

Titre de la série : Crossfire

Titre : Fascine-moi

Numéro de tome : 4

Auteur : Sylvia Day

Éditeur : J’ai lu

Année de publication : 2015

Nombre de pages : 441

Genre : Romance ; Érotisme

Prix : 14.9

 

Résumé : Je voulais être son refuge, mais il n’avait nul besoin d’abri contre la tempête ; il était la tempête. Loin de resserrer nos liens, le serment que nous avions échangé avait rouvert de vieilles blessures, mis à nu la souffrance et la peur, tiré de l’ombre des ennemis pleins de rancœur. J’ai senti Gideon m’échapper, mes pires frayeurs sont devenues réalité, et mon amour s’est trouvé si durement éprouvé que j’en suis venue à douter de mes propres forces.

Critique : J’avais lu, il y a plus de deux ans de cela, les trois premiers tomes de cette saga et j’avais hâte de lire la suite.

Dans ce quatrième opus, Eva et Gideon organisent leur mariage officiel. Les familles vont s’en mêler et  rien ne sera simple. Gideon est de plus en plus confronté à son passé et en ressort de plus en plus blessé mais aussi furieux. Il continue aussi à vouloir tout gérer tout seul et crée des tensions entre lui et Eva. Eva, elle, tente par tous les moyens de faire tenir son couple tout en prenant des initiatives qui feront du tort à son chéri.

Quand j’ai commencé ma lecture je ne me souvenais plus de tous les éléments antérieurs à ce tome et j’ai eu un peu de mal à les repositionner. Une fois que j’ai bien tout saisi la lecture s’est enchainée toute seule. Le style est très fluide, simple même peut-être un peu trop.

J’ai eu beaucoup de mal avec les deux personnages principaux de l’histoire. Gideon est toujours dans le contrôle, dans la fureur et les excès. Il a beau avoir failli perdre Eva à de nombreuses reprises à cause de cela il persiste et signe. Quand à Eva on nous la présente comme la femme parfaite, qui passe sa vie à se battre pour Gideon. Mais au final je la trouve arrogante à trop vouloir se la jouer « Madame je-sais-tout ». Au lieu de l’aider j’ai l’impression qu’elle l’enfonce. Leur couple m’a rappelé celui de Tessa et Hardin dans la saga After, et ce n’est surtout pas un compliment.

Au niveau de l’action de l’histoire et du dynamisme on pourrait parler de néant. Même si le couple traverse beaucoup de crises et qu’un certain nombre de personnes aimeraient les voir se séparer c’est quand même un roman assez plat. Les réconciliations et les résolutions de problèmes sont très simples. On nous promet de grandes vengeances, des chantages à nous faire pâlir d’effroi mais au final j’attends toujours.

Lorsque j’ai eu fini ma lecture oui j’avais passé un agréable moment avec ce roman, et oui je n’ai pas vu les pages défilaient. J’ai très envie de lire la suite, en espérant que ce soit le dernier tome, et que j’aurais enfin un peu plus d’action et de vitalité. Cependant, ce n’est pas une lecture que je recommande. Je trouve ça trop plat, trop cliché et dans le même genre il existe d’autres romans plus intéressants. Cette saga, comme d’autres, est vraiment très addictive et une fois que l’on a commencé on veut connaitre la fin, alors essayez de ne pas la commencer.

4Note 1.5_5

La nuit dernière

La nuit dernière

 

Titre: La nuit dernière

 Auteur: Ruthie Knox

Éditeur : Milady

 Année de publication: 2014

Nombre de pages: 336

Genre: Romance; Erotisme

Prix: 7.6

 

Résumé: Mary-Ann Caruso a commis bien trop d’erreurs de jeunesse. Voilà deux ans qu’elle a pris des bonnes résolutions et qu’elle mène une existence presque monacale jusqu’au jour où, après une soirée arrosée, elle se réveille dans le lit d’un bel inconnu croisé dans le métro. Le beau Neville, issu d’une puissante dynastie de financiers, est artiste à ses heures perdues. Tout les oppose, mais le jeune homme a de quoi lui faire oublier leurs différences : du talent, d’incroyables tablettes de chocolat et des biscuits Oréo.

Critique: Voici une petite lecture comme je les aime bien, rapide et sans prise de tête.

Mary-Ann se réveille d’une soirée un peu trop arrosée dans le lit d’un inconnu. Enfin, pas si inconnu que ça vu que l’homme qui l’a ramené chez elle n’est autre que City (le surnom qu’elle lui a donné), un très beau banquier qu’elle croise tous les jours dans le métro. Très vite, une attirance physique va se développer entre eux et ils vont bien vite y céder. Cependant, dès que Mary-Ann en a l’occasion elle va s’échapper des bras de son nouvel amant, et passer son temps à le repousser. De son côté City (Neville pour les intimes) a un véritable coup de cœur pour elle et va la pourchasser de ses assiduités. Entre leurs problèmes familiaux et leurs passés arriveront-ils à s’apprivoiser et construire un avenir ensemble?

J’étais assez intriguée par cette histoire de par son résumé qui annonçait de bonnes rigolades et des situations alambiquées. Hélas je n’ai rien vu de tout cela. La première partie de l’histoire est composée essentiellement de sexe, la seconde d’un « suis-moi je te fuis, fuis-moi je te suis » et la troisième d’une brève rupture et de la réconciliation. A aucun moment je n’ai esquissé le moindre sourire, et aucune situation ne m’a prêté à rire ou à être attendrie.

La première partie de ce roman qui comme je l’ai dis est composée essentiellement de sexe m’a saoulé car je l’ai trouvé exagéré. Mary-Ann s’impose une vie monacale suite à un passé difficile, et en moins d’une heure va réussir à perdre sa petite culotte pour un homme qu’elle ne fait que croiser dans le métro. Et les situations érotiques sont beaucoup trop décrites.

Ensuite Mary-Ann a un éclair de lucidité et va prendre la fuite. Or Neville en une soirée est tombé fou amoureux d’elle, et sent qu’elle est la femme de sa vie. Il va donc tout faire pour qu’elle lui fasse confiance, et accepte l’idée de se mettre en couple avec lui. Ils se découvrent peu à peu et on en apprend un peu plus sur nos deux protagonistes. Mary-Ann se révèle être vraiment une femme esseulée et au passé tragique, et j’ai finis par comprendre pourquoi elle mettait autant de temps à succomber à Neville. Quand à lui il a tout du gentleman, mais au final il se révèle assez lâche. Il reproche beaucoup de choses à sa famille sans en avoir une seule fois parlé avec eux.

La troisième partie de l’histoire commence avec un jeu de rôle dangereux que propose Neville à Mary-Ann pour l’aider à avoir une promotion. Ils vont alors inventer de multiples mensonges et complètement entourlouper la famille de Neville. Puis s’ensuit la rupture qui était assez prévisionnelle. Pour enfin finir par la réconciliation, qui a été mon moment préféré de l’histoire tant il est mignon.

Je ne sais pas trop quoi dire de ce roman à part qu’il m’a laissé sur ma faim. J’attendais vraiment quelque chose de beaucoup plus frais et pétillant. L’histoire est sympathique mais sans en faire des tonnes. Les personnages, à part Mary-Ann, ne sont pas si fouillés que ça. J’espère que ma prochaine lecture de romance m’emballera plus que celle-ci.

5Note 2_5

Cinquante nuances de Grey

Cinquante nuances de Grey

Titre de la série: Cinquante nuances

Titre: Cinquante nuances de Grey

Numéro de tome: 1

Auteur: E.L. James

Éditeur : Le livre de poche

Année de publication: 2014

Nombre de pages: 665

Genre: Romance; Contemporain; Erotisme

Prix: 6.9

 

Résumé: Anastasia Steele, étudiante en littérature, a accepté la proposition de son amie journaliste de prendre sa place pour interviewer Christian Grey, un jeune et richissime chef d’entreprise de Seattle. Dès le premier regard, elle est à la fois séduite et intimidée. Convaincue que leur rencontre a été désastreuse, elle tente de l’oublier, jusqu’à ce qu’il débarque dans le magasin où elle travaille à mi-temps et lui propose un rendez-vous.
Ana est follement attirée par cet homme. Lorsqu’ils entament une liaison passionnée, elle découvre son pouvoir érotique, ainsi que la part obscure qu’il tient à dissimuler.

Critique: Etant donné que je vais aller voir l’interprétation cinématographique je me suis dis que ce serait une bonne idée que je relise la trilogie.

La première fois que j’ai lu ce livre je voulais comprendre pourquoi ce roman était autant emprunté dans la bibliothèque municipale où je travaillais. Alors certes ce n’est pas de la grande littérature, les personnages ou les situations sont parfois caricaturées mais moi j’ai vraiment accroché.

Anastasia Steele, en rendant un service à une amie, va faire la rencontre du richissime et puissant M. Grey. Elle va tout de suite tomber sous son charme, et la réciproque est évidente. Mais ce M. Grey va la fuir car il n’est pas l’homme qu’elle recherche, il pourrait la blesser, lui faire de la peine. Sauf que leur attirance est trop forte et qu’ils vont tous les deux craquer. Mais la condition pour que cette relation démarre c’est qu’Anna accepte de devenir une soumise car Christian Grey ne peut avoir de relations sentimentales que dans une relation sadomasochiste où il va incarner le dominant.

Les personnages son très sympathiques, leurs échanges et leur relation qui évolue rythment la lecture. J’ai été parfois atterrée de certaines répliques ou situations, et j’ai souvent rigolé ou levé les yeux au ciel. Les pages se tournent facilement, et on entre bien vite dans le livre. L’univers de l’intrigue, les dialogues et les personnages sont très bien pensés.

Anna est très douce, c’est une jeune femme brillante et enjouée. Mais elle manque cruellement de confiance en elle. Sa rencontre avec Christian va la bouleverser et va la faire évoluer sur bien des plans et en général de façon positive. Christian quand à lui c’est un homme qui aime garder le contrôle dans toute situation. Grâce à Anna et à sa spontanéité il va s’ouvrir à la vie. Il va apprendre à rire, plaisanter, profiter des choses comme elle vienne. Au final les deux personnages vont se pousser (sans vraiment le chercher) à évoluer, grandir et c’est très intéressant. Ils sont bénéfiques à l’autre.

Passons maintenant aux point négatifs. Le premier c’est qu’Anna va, en moins de trois jours, tomber amoureuse de Christian et tout lui céder. Elle dit oui à tout, réagit tout le temps soit comme une vierge effarouchée soit comme une enfant (rougit, lève les yeux au ciel, n’ose pas dire ce qu’elle pense, se mordille la lèvre…). Et au final quand on se pose la question de pourquoi est-elle amoureuse de lui c’est parce qu’il est beau, charismatique et mystérieux. Et là j’avoue que ça m’embête un peu car quand je lis des romances (un genre que j’adore) je veux une histoire d’amour qui n’est pas basée juste sur une attirance.

Le deuxième point négatif c’est Anna. Parfois je me suis demandée si on avait affaire à une enfant ou à une débile. Elle passe son temps à rechigner à faire certaines choses pour au final les faire, elle ne sait pas s’exprimer sans passer par des mails ou en étant bourrée. Et elle accepte de devenir une soumise mais continue à vouloir changer Christian et à remettre tous ses actes en doutes. Elle veut une vraie relation amoureuse mais au final ne fait rien pour l’avoir. Et puis la fin de ce tome 1 montre juste à quel point elle est immature. Christian accepte d’essayer de changer pour elle, fait des efforts et elle, elle va le défier pour qu’il la frappe sans retenir la douleur et après s’enfuie parce qu’elle a eu trop mal ???!!! Je sais pas comment fait Christian pour la supporter…

Enfin le dernier point négatif que je noterais, c’est que j’ai l’impression qu’Anna est contrainte d’accepter certaines pratiques sexuelles. Et là ce n’est pas au niveau de la qualité du roman que cela me dérange mais au niveau de la réflexion que peut apporter ce livre. Pourquoi pas faire un roman érotique, mais alors il faut que les deux protagonistes aient autant envie de faire certaines choses. On en parle assez depuis quelques années mais un « non », un « je ne sais pas » , « j’hésite » et un « je le fais pour toi, pour te faire plaisir » ne sont pas des réponses POSITIVES à un rapport sexuel.

Bref, une lecture sympathique, mais qui m’aura souvent fait levé les yeux au ciel. Et je trouve que c’est une lecture qui doit être accompagnée d’un message sur le consentement

6Note 2.5_5.

S’abandonner

s'abandonner

Titre de la série: A corps perdus

Titre: S’abandonner

Numéro de la série: 2

Auteur: Maya Banks

Éditeur : Milady

Année de publication: 2015

Nombre de pages: 352

Genre: Romance; Erotisme

Prix: 16.9

 

Résumé: Kylie se sent irrépressiblement attirée par son patron… mais Jensen l’effraie au plus haut point : c’est un homme autoritaire aux tendances dominatrices. Fragilisée par un passé douloureux, la jeune femme se sent incapable de lui accorder sa confiance. Jensen sait qu’il devra s’armer de patience pour la séduire. Mais ce qu’il souhaite avant tout, c’est lui prouver que la domination n’est pas forcément synonyme de douleur et de discipline. Si Kylie rend les armes et accepte de se livrer émotionnellement, le lien qui se tissera entre eux devrait lui permettre d’aller de l’avant. Jensen ne reculera devant rien pour l’en convaincre.

Critique: Voilà, voilà je me suis précipitée pour lire ce second tome. J’avais vraiment adoré le numéro 1 et vous pouvez retrouver ma chronique ici.

Ce second volume s’attaque à Kylie, la belle sœur de Joss notre héroïne du tome 1. Nous la découvrons au début du roman au bout du rouleau physiquement et mentalement. Son frère décédé, Carson, lui manque atrocement et elle a l’impression d’avoir été abandonnée par la seule personne qui l’aimait vraiment. Seul Jensen, son nouveau patron, arrive à comprendre dans ses attitudes à quel point elle est une femme brisée. Il décide de l’aider à sa manière, de lui faire prendre confiance en lui et pourquoi pas de l’amener à envisager une relation amoureuse avec lui.

Kylie est un personnage adorable. On a envie, tout comme Jensen, de lui ouvrir les yeux sur le monde qui l’entoure et sur ses nombreuses qualités. Malgré les atrocités qu’elle a subit étant enfant, et le décès de son frère elle reste une battante, toujours présente pour ses amis et son travail. Elle est extrêmement curieuse, loyale et très drôle. Elle a des réactions qui sont juste craquantes et très comiques. Jensen, lui c’est un peu le beau-parleur au grand cœur. Son souhait le plus cher c’est de redonner gout à la vie à Kylie, sans vraiment attendre quelque chose en retours et je trouve ça magnifique comme attitude. Bon après il cache pas qu’il souhaiterait bien plus qu’une relation professionnelle et/ou amicale avec elle. J’ai vraiment accroché aux deux personnages principaux que j’ai trouvé très touchants et sincères.

Par contre mais qu’est-ce que j’ai trouvé leurs réactions insensées. Au départ Kylie n’apprécie pas du tout Jensen, et cache à tout son entourage depuis toujours de nombreux secrets et ses sombres pensées. Et là en une soirée elle craque devant Jensen, lui ouvre son cœur et son lit et les voilà en couple. Ensuite elle qui ne s’est jamais engagée dans une relation sérieuse, elle va être à fond dans cette relation et en plus avec un type qui l’effraie. Quand à Jensen pendant tout le roman il donne des conseils à Kylie, lui fait la morale pour au final se retrouver bien pire qu’elle quand il s’agit de problème de confiance en soi et de régler ses soucis du passé. Bref, j’ai trouvé que la romance allait beaucoup trop vite, et que le petit retournement de situation était loufoque. Je m’attendais à beaucoup mais pas à ça. Et du coup à cause de ses points négatifs je n’ai pas du tout réussi à entrer dans l’histoire et à me passionner pour ces personnages. J’ai trouvé ce roman bâclé et je me suis ennuyée durant une bonne partie du roman. Cela n’empêche pas que j’attends avec impatience le tome 3, on verra bien s’il sera dans la lignée du tome ou du tome 2.

Une petite déception pour ce second volume, mais qui reste un récit addictif avec des personnages touchants.

5Note 2_5

Succomber

A corps perdus

Titre de la série: A corps perdus

Titre du tome: Succomber (T.1)

Auteur: Maya Banks

Éditeur : Milady

Nombre de pages: 426

Année de publication: 2014

Prix: 16.9

Genre: Young adult, romance

 

 

Résumé: « L’amour parfait, Joss l’a connu, mais l’a aussi perdu pour toujours. Désormais veuve, elle décide de partir à la recherche du seul fantasme que son mari n’ait jamais pu assouvir : la domination. En quête d’un exutoire à son chagrin et rêvant de ressusciter le souffle du bonheur passé, elle s’aventure dans un club échangiste sélect, censé pourvoir aux désirs les plus débridés. Elle est alors loin d’imaginer qu’elle va tomber sur celui qui, après la mort de Carson, a été sa seule source de réconfort… et qui la convoite en secret depuis toujours : le meilleur ami de son mari. »

Critique: Voici la romance que j’attendais depuis un petit moment, et j’ai enfin craqué je l’ai acheté et surtout je l’avais fini le soir même.

Cette romance commence avec Joss qui, trois ans après le décès de son mari, décide de tourner la page, d’aller de l’avant et de retrouver le bonheur. Et ce bonheur passe par ce que son mari, Carson, n’a jamais pu lui donner de par son enfance malheureuse et c’est une relation de domination.

Elle décide donc d’aller dans un club réputé pour ce type de relation. Sauf que cela ne se passe pas comme elle l’avait prévu. Le meilleur ami de son ancien mari, Dash, est là. Il lui avoue ce soir là qu’il l’a toujours aimé, qu’il veut la faire sienne et qu’il saura lui apporter cette relation atypique qu’elle désire. Commence alors pour eux deux une histoire d’amour particulière basée d’abord sur du désir et non sur un sentiment amoureux. Ils s’apprivoisent ensemble.

Sauf que Joss hésite, elle a peur de blesser le souvenir de Carson en allant avec Dash. Elle ne veut pas renier et oublier son ancien mari qu’elle a tant aimé. D’un autre coté elle a une attirance pour Dash et des sentiments amoureux commencent à naître.

Dash quand à lui ne la veut que pour lui, et on comprend que le fantôme de Carson le dérange.

Maya Banks a su créer une très jolie histoire. Elle a bien pris son temps pour nous décrire les personnages, et pas forcément que les principaux ce qui fait qu’on a l’impression de les connaître, de faire partie de leur groupe d’amis. Les caractères, les sentiments des protagonistes sont vraiment bien amenés, et parfois j’ai eu la sensation de les connaitre mieux qu’eux.

Ce roman ne s’éloigne pas des chemins traditionnels des romances. J’attendais le moment où il y a une séparation car fautes commises, doutes, peurs etc. Et ça n’a pas loupé.

Je reste tout de même charmée par Joss, Dash et Carson(même s’il est mort). L’histoire d’amour qu’il y a eu entre Joss et Carson est juste sublime, et celle qui s’annonce avec Dash est différente mais je pense avec la même intensité.

9Note 4_5