Skyfall

20264212.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Titre : Skyfall

Réalisateur : Sam Mendes

Acteurs : Daniel Craig, Judi Dench, Javier Bardem

Nationalité : Américaine, britanique

Durée : 2h23

Date de sortie : 26 octobre 2012

Genre : Action, espionnage, thriller

 

 

 

Résumé : Lorsque la dernière mission de Bond tourne mal, plusieurs agents infiltrés se retrouvent exposés dans le monde entier. Le MI6 est attaqué, et M est obligée de relocaliser l’Agence. Ces événements ébranlent son autorité, et elle est remise en cause par Mallory, le nouveau président de l’ISC, le comité chargé du renseignement et de la sécurité. Le MI6 est à présent sous le coup d’une double menace, intérieure et extérieure. Il ne reste à M qu’un seul allié de confiance vers qui se tourner : Bond. Plus que jamais, 007 va devoir agir dans l’ombre. Avec l’aide d’Eve, un agent de terrain, il se lance sur la piste du mystérieux Silva, dont il doit identifier coûte que coûte l’objectif secret et mortel…

Critique : J’ai enfin regardé le dernier James Bond ! (je viens juste de voir qu’il va bientôt en avoir un nouveau…). Il m’a fallu juste 3 ans ^^ ».

Ce film sur le très célèbre agent 007 commence par une poursuite spectaculaire dans les rues d’une ville du Maghreb. Cascades, explosions, rebondissements et grosse surprise sont au rendez-vous. S’enchaîne ensuite le générique du début. Face à cet incident plusieurs agents se retrouvent en danger. De plus le MI6 est attaqué par un mystérieux ex-agent. L’autorité de M est contredite et elle est remise en cause par le nouveau président. M n’a plus qu’un allié fidèle et de confiance : Bond. Celui-ci va tout faire pour déjouer les plans de ce Sylva.

J’ai aimé ce nouveau James Bond qui rafraichie un peu la série tout en gardant les valeurs des anciens. On retrouve l’univers caractéristique des Bond avec du suspens, de l’action (bien maitrisée et modérée). Les personnages sont à leur place et les codes d’un bon film d’espionnage sont présents. De plus on assiste à de belles images de paysages et de beaux plans de caméra qui nous permettent une totale immersion dans l’histoire. Cette dernière est très divertissante, elle nous emmène dans un monde sombre, truffé de mensonges. Par moment des pointes d’humour permettent de décompresser un peu.

Le moment que j’ai préféré dans ce film est celui où Bond se rend avec M dans sa maison d’enfance en Écosse. Le réalisateur a choisit de nous en dire un peu plus sur le passé de 007. Jusqu’à maintenant on ne savait que très peu de choses sur cet agent (normal c’est un espion ^^). Le fait de dévoiler une partie de sa vie m’a permis d’encore plus l’apprécier. J’ai trouvé que cela le rendait encore plus charismatique mais aussi plus fragile.

Le méchant qui est interprété par Javier Bardem m’a tout d’abord choqué. Malgré cela je reconnais qu’il joue parfaitement bien le criminel psychopathe et ex-agent secret. Beaucoup de mystère plane autour de lui et sa haine pour M est très bien amenée (on pourrait presque le comprendre et avoir de la pitié). Même si je ne suis pas une adepte de Batman, j’ai trouvé qu’il y avait une petite ressemblance entre Sylva et le Joker. Leurs plans machiavéliques se ressemblent et ils emploient les mêmes techniques (par exemple de se faire emprisonner).

Mais malgré un bon scénario, de très bons acteurs, ce film a un défaut qui m’a beaucoup dérangé. Même si, James Bond est considéré comme un super héros, il y a des limites ! Il se prend deux balles et fait une chute d’au moins 50 mètres pour revenir comme si de rien n’était. Plus loin on le voit se retirer des résidus de balles sans éprouver vraiment de douleur. Enfin il combat un homme qui est en train de l’étrangler dans un lac gelé. Je passe aussi le détail de la maison où il réchappe aux tirs d’un hélico… Bref je trouve que cela est un peu exagéré même si c’est James Bond !

Autre petit point négatif, lorsque Bond revient dans sa maison, on découvre la tombe de ses parents. Le nom de son père est aussi Bond, pour un agent secret c’est quand même bizarre d’avoir gardé son nom…

En résumé ce dernier James Bond est un bon film. On retrouve bien l’ambiance des vieux films et les acteurs incarnent leurs personnages à la perfection. Pour ma part j’ai juste été un peu déçue par la surcharge d’actions, le petit manque d’espionnage et l’explosion de l’aston martin!

 

 

Note 3.5_5

Publicités

Swap Autour de l’image: BD, Manga, Album

swap411

J’ai participé il y a quelques temps à ce swap sur Livraddict organisé par Mrsturner. Au départ mon binôme était Mesmeralda mais hélas je n’ai jamais reçu son colis. Du coup Mrsturner a gentilement organisé un swap de rattrapage. Je l’a remercie ainsi que toutes celles qui ont participé : Little, Laurence Authentique, Abutterflyofairytale, Mistigri et Taveera.

Bon petit récap de ce qu’il y avait dans le colis :

– Deux à trois livres de la wish-list que votre binôme
– Des marques pages
– Une boisson
– Des gourmandises
– Une surprise fait main ou achetée en rapport avec le thème
– Une lettre

Et maintenant j’arrête de parler et je vous montre ce que j’ai eu :

 

_MG_5343_1

 

 

 

Colis bien arrivé dans ma boîte au lettre. Snow qui essaye de l’ouvrir ^^

 

 

 

 

 

_MG_5345_1

 

 

 

Snow très curieux de découvrir ce qu’il y a à l’intérieur !

 

 

 

 

 

_MG_5346_1

 

Et voilà ! Un colis bien rempli ! 3 BD (Clochette aux pays des merveilles, Le visiteur du futur L’élu des dieux et Orange) que j’avais très envie de lire depuis longtemps ! Du vernis à ongle (j’adore), du thé (olala je n’ai pas pu résisté à son odeur ! Hop une tasse), des petits oursons (qui ne sont pas présents sur la photo car un peu fondu d’avoir attendu dans la boîte au lettre…), des marques pages trop jolis ! 

_MG_5352_1  _MG_5348_1

Bref pour un swap de rattrapage j’ai été vraiment gatée ! Je vous remercie encore une fois les filles !

50 nuances de Grey

50 nuances de Grey

Titre original : Fifty Shades of Grey

Titre : Cinquante nuances de Grey

Réalisateur : Sam Taylor-Johnson

Acteurs principaux : Jamie Dornan, Dakota Jonhson, Jennifer Ehle

Nationalité : Américain

Durée : 2h05

Date de sortie : le 11 février 2015

Genre : Érotique ; Drame ; Romance

 

Résumé : L’histoire d’une romance passionnelle, et sexuelle, entre un jeune homme riche amateur de femmes, et une étudiante vierge de 22 ans.

 

Critique Missgourmande

Publié le 18 février 2015

Ayant lu et apprécié en partie le livre de 50 nuances de Grey, je me devais d’aller voir comment il allait être interprété au cinéma.

Je ne reviendrai pas sur le synopsis qui est identique à celui du livre. Vous pouvez donc le retrouver ici. Et ça (le fait que le réalisateur n’est pas modifié la trame principale) est déjà un atout positif pour moi. Je déteste quand les interprétations de livres se transforment en tout et n’importe quoi.

J’ai trouvé le jeu des acteurs très bien fait. Dakota Jonhson a très bien retranscrit la candeur et la naïveté d’Anastasia, sa passion pour l’acte sexuel et ses forts sentiments pour Christian. Jamie Dornan a lui aussi très bien joué son rôle, même si dans les moments où il est sensé être furieux j’ai trouvé que cela manquait d’intensité. Leur tandem m’a par contre perturbé. Il y a des moments très beaux, où cela coulait comme une évidence qu’ils soient ensemble, et je trouvais qu’ils formaient un magnifique couple. Et il y a des passages où c’était complètement l’inverse, comme si leur duo était cassé et ne fonctionnait plus. Du coup pour le second film j’espère que cette alchimie sera présente durant tout le film et nous offrira de beaux moments de complicité.

Par rapport aux scènes sexuelles j’ai trouvé que c’était pile ce que j’attendais. Il ne pouvait pas en avoir moins car sinon cela n’aurait pas correspondu au livre. Mais s’il y en avait eut plus cela serait devenu un film pornographique. Ces scènes sont explicites, oui on voit des seins et des fesses (les fesses de Christian sont miam-miam). Après ne jouons pas les pudiques, on sait très bien que lorsqu’on va voir un film qui tombe dans la catégorie érotique on ne va pas voir des petits poneys et des arcs-en ciels. Par contre là encore un petit bémol, la limite d’âge en France a été fixée à 12 ans et je trouve ça un peu jeune par rapport aux scènes qui sont elles très osées.

Par contre le premier grand point positif c’est qu’Anna m’a presque pas énervé. Je l’ai trouvé moins gamine, moins candide que dans le livre.

L’autre point positif c’est la bande son qui est juste magnifique. Je n’arrête pas de m’écouter toutes ces chansons qui sont superbes et qui ont si bien accompagné le film.

Enfin le dernier point positif c’est que ce film m’a fait rire. Durant ma lecture je ne me rappelle pas d’un moment où j’ai pu ne serait-ce qu’esquisser un sourire. Et là dans ce film, au moins durant la première partie je n’ai pas arrêté de rire et de m’amuser des répliques des personnages.

Bref, un film que j’ai apprécié de voir, je n’ai pas vu passer le temps. Après j’ai hâte de voir la suite, ne serait-ce que pour voir comment ils vont introduire les quelques intrigues autres que sexuelles.

Note 4_5

Critique Eilarock

Publié le 20 juillet 2015

J’étais très intriguée par ce film qui a fait beaucoup de bruit. De partout j’entendais divers avis : « c’est un film super ! » Ou alors « Ouaa c’est un vrai navet ». Du coup je l’ai enfin regardé pour m’en faire mon propre avis.

Au niveau de l’histoire, le film nous raconte la rencontre de deux jeunes adultes. D’un côté il  a Christian Grey, un jeune homme riche et de l’autre Anastasia, une jeune femme étudiante et timide. Ils vont se voir pour la première fois lors de l’interview de Christian. Dès le début on remarque qu’Ana succombe sous le charme de Grey. Très vite lui aussi va être attiré, mais ce qu’il recherche chez une femme est un peu différent des attentes d’Anastasia…

J’ai trouvé que le scénario était relativement plat. Il n’y a aucune intrigue, on assiste juste à l’initiation d’une jeune femme vierge au sexe et à l’érotisme. Le seul suspens est qu’Ana est hésitante, elle est sous le charme de Christian, mais ce qu’il lui propose comme relation l’effraie. Tout au long du film on assiste à ses doutes, ses hésitations.

Sur le plan érotique (et c’est le thème principal du film),  j’ai été un peu déçue. Je m’attendais à en voir un tout petit peu plus surtout avec tout le bruit qu’il a fait… « Un peu plus » dans le sens plus de scène car le film dure quand même 2h05 et pour moi il n’y a eut que 10 minutes de scènes vraiment érotiques. Au final je suis restée sur ma fin (ok je passe pour une perverse ^^).

Autre point qui m’a quelque peu dérangé : le jeu des acteurs. Je n’ai pas du tout accroché au duo ! Tout au long du film j’ai trouvé qu’ils jouaient un peu trop la comédie (surtout Dakota Jonhson qui était beaucoup trop naïve et niaise à mon goût). Quand à Jamie Dornan, au début je ne l’ai vraiment pas aimé. Lorsqu’il souriait j’avais l’impression qu’il avait un problème au niveau de la bouche (chirurgie foireuse peut être ?). Mais au fur à mesure que l’histoire avançait,  j’ai commencé à l’apprécier (finalement on s’habitue à tout). On le découvre sous sa vrai nature et il est mystérieux sur son passé. Mais contrairement à Missgourmande je n’ai pas du tout craqué sur lui ! (eh oui ce n’est pas un brun ténébreux ^^).

Pour résumé, je suis vraiment déçue de ce film. Certes c’est une romance et en général ce n’est pas des grands films (sauf Orgueil et Préjugés), mais la c’est vraiment bas. Je lui mets cette note car il y a quand même quelques moments intéressants et un peu amusants.

 

Note 2.5_5

Christian Baczyk

0003992387_10

 

Je souhaite vous faire découvrir un compositeur allemand que j’aime beaucoup. Cela fait 22 ans qu’il compose des musiques. Celles-ci sont classées dans l’epic music (vous pouvez retrouver mon article sur ce genre ici) ou le trailermusic des genres qui s’inspire de la science fiction et de la fantasy. Elle s’accorde parfaitement avec mes lectures du moment qui sont essentiellement de la SF et de la fantasy.

 

 

 

 

 

En voici une que j’apprécie tout particulièrement :

 

Pour écouter plus de titres et découvrir son monde voici son site et sa page facebook

 

Blanche-neige

Blanche neige

Titre : Blanche-neige

Auteur : Jacob Grimm

Illustrateur : Benjamin Lacombe

Éditeur : Milan

Année de publication : 2010

Nombre de pages : 40

Genre : Album ; Conte

Prix : 16.9

 

Résumé : « Miroir, miroir joli, qui est la plus belle dans tout le pays ? Ô ma reine, vous êtes très belle mais Blanche Neige est mille fois plus belle que vous.»À ces mots, la reine devint verte de jalousie. Désormais elle avait des haut-le-coeur dès qu’elle apercevait Blanche-Neige, tant elle la haïssait. Et l’envie et l’orgueil se développaient si fort dans son coeur qu’elle ne trouvait plus le repos, ni le jour ni la nuit.
Elle devait trouver un moyen de la faire disparaître…

Critique : Voici un conte que j’aime beaucoup et que je désirais vraiment avoir dans cette édition, et c’est chose faite.

L’histoire et le texte de Blanche-neige reste très classique, c’est le conte que nous avons tous entendu plus jeune et lu dans de nombreux livres et albums. Après cela reste vraiment appréciable de se replonger dans cette histoire et son ambiance, et se remémorer des détails que nous avions oublié.
Mais le plus de cet album c’est son illustrateur : Benjamin Lacombe. Il a fait un travail magnifique, mélangeant les couleurs froides avec brio et créant des dessins plein d’émotions et de mystères. Avec lui, nous n’avons pas droit aux dessins plein de couleurs chatoyantes et d’optimisme. Il nous montre à quel point cette histoire est sombre. C’est toute une ambiance qui prend vie sous nos yeux, et nous aide à nous immerger complètement dans ce conte. J’ai hâte de pouvoir lire et voir d’autres albums faits par lui tant je suis admirative de son travail.

En résumé un album magnifique pour les plus petits mais aussi pour les plus grands.

11Note 5_5

La magie des vieux livres

Je viens de trouver un article qui parle de vieux livres. C’est vraiment surprenant ce qu’il ont fait pour l’époque ! Je vous laisse découvrir par vous même… Mais avant un brin d’histoire :

Le pratique de cacher des peintures sur la tranches des livres était assez populaire de 1650 à la fin des années 1800.
Le principe consistait à cacher un petit morceau de l’illustration au bord de chaque page, quand le livre était fermé on ne voyait rien mais dès qu’on pliait doucement les pages la peinture se dévoilait.
Il existait même des livres qui avaient trois peintures sur la tranche, l’une quand on pliait les pages dans un sens, une autre quand on les pliait à l’envers et une dernière directement sur la tranche.
Ces 4 peintures sont d’une série de livres de Robert Mudie en 1837 qui portent le nom des saisons – Automne, Printemps, Hivers et Été – qui appartiennent aux archives de l’Université de l’Iowa et qui ont été pris en photos par Colleen Theisen.

Texte et photos trouvés sur ce site 

peinture-tranche-livre-01

peinture-tranche-livre-02

peinture-tranche-livre-03

peinture-tranche-livre-04

La peinture qui suit est celle que je préfère ! Elle est magnifique !

 

Alors qu’en pensez vous ? Vous le saviez déjà ? 

 

Pour en savoir plus et voir d’autres peintures c’est par ici