Enoch

La voie des oracles

Titre de la série : La voie des oracles

Titre : Enoch

Numéro de tome : 2

Auteur : Estelle Faye

Éditeur : Scrinéo

Année de publication : 2015

Nombre de pages : 332

Genre : Fantastique

Prix : 16.9

Résumé : Parce qu’Aedon les poursuit sans relâche, Thya, Aylus, Enoch et le Sylvain minuscule fuient dans les terres barbares jusqu’aux confins de l’Asie. Sur les routes, ils vont découvrir des mondes différents, colorés, fabuleux, aux magies millénaires, aux mythologies fascinantes. Un univers plus vaste et plus étrange que tout ce qu’ils auraient pu imaginer. Leurs rares alliés sont en péril. Aedon, toujours plus menaçant et plus trouble, a conclu un pacte avec des créatures des Enfers.
Pour survivre, Thya doit percer le secret des anciens Oracles, mais l’intervention d’Enoch risque de tout changer. Car ce nouveau monde, s’il les force à se révéler, pourra aussi les perdre…

Critique : J’avais hâte de me plonger dans cette suite tant j’avais apprécié les deux genres mélangés du premier tome (vous pouvez retrouver ma chronique ici) le fantastique avec de l’historique.

Nous retrouvons dans ce tome 2 Thya, Enoch, Minuscule et Aylus toujours poursuivis par Aedon, qui se lancent dans les territoires des barbares. Hélas pour eux Aedon a conclu un pacte avec une ancienne déesse, Hécate qui ne veut qu’une chose c’est Thya et ses pouvoirs d’oracle. Quand à cette dernière, elle va voir dans des cauchemars, mais aussi dans ses visions des anciens dieux voilés qui la mettent en garde. Très vite de nombreux malheurs vont s’abattre sur la petite troupe et Thya n’aura plus qu’une idée en tête : retrouver ces dieux voilés et les faire payer, les tuer.

J’ai tellement apprécie de retrouver Enoch dans ce tome, c’est vraiment mon petit chouchou. On sent qu’il a évolué, qu’il a grandi. Il fait son possible pour préserver Thya, de prendre les bonnes décisions tout en tentant de contrôler ses pouvoirs qui le dévorent de l’intérieur. Quand à Thya elle m’énerve toujours autant. Elle est tout le temps dans le contrôle, voudrait que les choses ne se fassent qu’à sa manière. Elle m’a trop souvent fait penser à une gamine. Alors oui elle affronte des choses effrayantes, doit faire des choix difficiles mais ses réactions ne me la rendent pas agréables.

Le style de l’auteure s’affine de plus en plus, et elle nous embarque dans un torrent d’événements qui deviennent de plus en plus tragiques et malheureux. Les genres littéraires se mélangent avec brio, et j’apprécie de plus en plus le coté mythologie.

Cependant j’ai eu beaucoup de mal avec la fin. Certes elle est touchante et tragique mais ce revirement de situation me pose un problème. Je déteste les solutions de « facilité » et pour moi cette fin en est une. J’espère juste qu’elle sera correctement exploitée dans le prochain tome.

Malgré un tome 2 en-dessous, j’attends impatiemment la suite qui j’espère relèvera cette fin un peu trop facile. Et vous pouvez retrouver le site internet de la maison d’édition ici.

9Note 4_5

Nuit rouge

Half bad 2

Titre de la série : Half bad

Titre : Nuit rouge

Numéro de tome : 2

Auteur : Sally Green

Éditeur : Milan

Année de publication : 2015

Nombre de pages : 406

Genre : Fantastique

Prix : 16.9

Résumé : Fuir, toujours fuir. Nathan n’a pas le choix. Les sorciers blancs le pourchassent ; les sorciers noirs le haïssent ; la fille qu’il aime l’a peut-être trahi. Sans compter que le Don reçu de son père fait de lui une créature indomptable et sanguinaire. La guerre des sorciers s’engage. Nathan doit choisir son camp. Mais de tous ses ennemis, le plus redoutable pourrait bien être lui-même.

Critique : Ce tome 2 faisait partie des suites que j’attendais beaucoup suite à ma lecture du premier opus (vous pouvez retrouver ma chronique ici).
Attention, si vous n’avez pas lu le tome 1 vous allez être spoilé en lisant cette chronique.
Dans ce deuxième volet nous retrouvons Nathan tout juste après les éléments de fin du tome 1. Il lui manque des instants de sa mémoire à cause de son don et se remémore comment il a pu se retrouver dans cette situation. D’un côté, il a rencontré son père qui ne croit pas en son innocence, et pour lui prouver qu’il ne lui veut aucun mal il doit lui donner la seule qui peut le tuer. De l’autre côté il a une puissante sorcière noire qui a kidnappé et ensorcelé la femme qu’il aime et exige comme rançon la tête ou le cœur de son père. Tout en tentant d’apprendre à apprivoiser son don il doit choisir son camp.
J’ai adoré retrouver Nathan et son histoire. On sent qu’il a évolué entre toutes les épreuves qu’il a traversé et on le voit encore changer durant notre lecture. On sent de plus en plus qu’il est la parfaite symbiose entre les sorciers blancs et noirs grâce aux actions et réflexions qu’il mène. Il a un coté indomptable, sauvage et animal, qui ressort encore plus grâce à son don. Mais faire souffrir, tuer le répugne. Il perçoit de plus en plus qu’il n’aura surement jamais droit au bonheur, à la tranquillité.
La première partie de l’histoire repose plus sur les pensées de Nathan. Elle nous permet de nous situer dans l’histoire, et de nous rappeler ce qu’il s’est passé dans le premier tome. Elle nous permet de mieux le cerner, de comprendre ses motivations et ses attentes. Je ne le percevais plus comme un petit garçon qui avait beaucoup souffert, mais comme un homme qui va se battre pour être heureux, qui a des objectifs.
La deuxième partie est introduite par un nouveau personnage, Nesbitt et va lancer bon nombre de retournements de situations, de combats. Nesbitt est un personnage à l’humour noir, qui est dévoué à une sorcière noire Van. Dans cette deuxième partie nous allons assister aussi à la mise en place d’un triangle amoureux que l’on pouvait voir s’ébaucher dans le tome 1.
La plume de Sally Green est toujours aussi envoutante, captivante. Elle sait nous amener là où elle veut, et dirige parfaitement l’univers qu’elle a crée.
Je recommande vivement ce tome 2, qui va vous transporter, vous montrer un Nathan grandit. Et la fin vous surprendra, vous donnera envie d’en avoir plus, s’en savoir plus.

 

11Note 5_5