Nymphéas noirs

nymphéas noirs

 

Titre : Nymphéas noirs

Auteur : Michel Bussi

Éditeur : Pocket

Année de publication : 2013

Nombre de pages : 493

Genre : Policier

Prix : 7.7

 

 

Résumé: Le jour paraît sur Giverny. Du haut de son moulin, une vieille dame veille, surveille. Le quotidien du village, les cars de touristes… Des silhouettes et des vies. Deux femmes, en particulier, se détachent : l’une, les yeux couleur nymphéas, rêve d’amour et d’évasion ; l’autre, onze ans, ne vit déjà que pour la peinture. Deux femmes qui vont se trouver au cœur d’un tourbillon orageux. Car dans le village de Monet, où chacun est une énigme, où chaque âme a son secret, des drames vont venir diluer les illusions et raviver les blessures du passé.

Critique: Je me suis lancée dans ce livre grâce à une lecture commune organisée sur Livraddict par De pages en pages.

Dans ce roman nous allons suivre trois femmes aux caractères bien différents et aux vies bien différentes. La première, la plus âgée nous raconte ses souvenirs et est une femme acariâtre. Dés le début de l’histoire elle tue son mari. La seconde est une jeune institutrice, extrêmement belle et qui se désespère dans son mariage ennuyeux. Et la dernière est une enfant de 11 ans qui se passionne pour la peinture. Les trois habitent à Giverny, dans le village qui a vu vivre Monet et ses peintures et veulent s’en échapper de quelques façon que ce soit.

J’avais déjà lu un ouvrage de cet auteur, « un avion sans elle » (ma chronique ici) que j’avais adoré et j’étais plus qu’impatiente de redécouvrir ce romancier. J’ai trouvé que ce livre-là est un peu plus particulier, un peu plus complexe au niveau de l’histoire. Nous sommes plongés dans l’univers de la peinture et pour être plus précise des peintres impressionnistes. Et même si j’apprécie beaucoup les œuvres peintes par ces artistes ce n’est pas un sujet dont je suis connaisseuse et fan. Du coup l’univers m’a semblé difficile à comprendre, j’ai trouvé certaines explications très longues.

Le second point négatif ce sont les deux policiers qui vont mener l’enquête. Je les ai trouvé incompétents, pas du tout attachants. Laurenç Salignac va commettre beaucoup d’erreurs, il va se laisser porter par ses intuitions et ses sentiments. Ils vont accuser une personne sans jamais avoir de preuves tangibles et ça m’a gonflé. Qu’ils aient raison ou non, j’ai trouvé leurs réflexions assez immorales et non-professionnelles.

Cependant j’ai beaucoup apprécie l’histoire. Le style de l’auteur nous porte tout du long jusqu’à ce dénouement magique. Je n’avais aucune envie de poser mon livre, j’avais vraiment envie de comprendre dans quoi je m’étais embarquée et quels étaient les secrets de la vieille femme. Et on sent bien que l’auteur s’est énormément renseigné sur les peintres impressionnistes et sur Claude Monet tant il y a d’anecdotes, de petits secrets et d’informations.

Je recommande vivement cette lecture mais surtout pas pour une première découverte de l’auteur Michel Bussi. Et sachez juste que ce roman n’est composé que d’illusions plus traitresses les unes que les autres.

 

7Note 3_5

Publicités

11 réflexions sur “Nymphéas noirs

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s