L’héritière

L'heritiere

Titre de la série: The sin Eater’s daughter

Titre: L’héritière

Numéro de tome: 1

Auteur: Melinda Salisbury

Éditeur : Gallimard jeunesse

Année de publication: 2015

Nombre de pages: 330

Genre: Fantasy; Romance

Prix: 16.9

 

 

Résumé : Twylla, dix-sept ans, est une élue, l’incarnation de la fille du dieu de la vie et de la déesse de la mort. Depuis ses treize ans, elle vit dans le château de Lorture où, bien qu’elle soit promise au prince, elle ne participe pas comme les autres à la vie de la cour. Car Twylla est, en quelque sorte, le bourreau de la reine. Nourrie chaque mois d’un poison mortel contre lequel elle est immunisée, elle exécute les traîtres du royaume. Simplement en les touchant. Ce statut l’afflige au plus haut point – et l’isole cruellement. Alors, quand son nouveau garde, Lief, charmant et rebelle, cherche à se rapprocher d’elle, Twylla se laisse aller aux confidences… et aux sentiments. Mais elle est fiancée au prince, auquel elle se sent liée, et redoute la cruauté de la reine. Tout bascule quand elle apprend que son rôle n’est qu’un mensonge et que la reine a tout inventé pour asseoir son pouvoir… Dans cette intrigue machiavélique aux sombres secrets, Twylla devra trouver sa vérité.

Critique: J’avais vraiment envie de me lancer dans ce livre tant la couverture me faisait envie et le résumé m’intriguait beaucoup, même s’il me rappelait beaucoup la saga Insaisissable.

Twylla a du choisir très jeune entre deux avenirs complètement différents, et a choisi d’abandonner sa famille au profit de la famille royale où elle est devenue la fille adoptive promise au prince, Merek. Si elle a du faire ce choix c’est que Twylla est une élue des Dieux et possède un don (ou une malédiction, tout dépend du point de vue) qui est celui de pouvoir boire du poison sans en mourir mais un simple contact physique avec sa peau tue n’importe qui. Mais Twylla désespère de sa condition, de son don et de la méchanceté de la reine. Un beau jour, un nouveau garde lui est attribué, Lief. Et avec lui elle va apprendre à remettre en question tout ce qu’on lui a appris jusque-là.

Je ressors de cette lecture assez mitigée. Le premier écueil que je redoutais qui était cette copie de la saga Insaisissable a été évité. L’auteure nous propose un univers complètement différent et une intrigue originale. Mais mon plus gros problème a été l’héroïne, Twylla, pour qui je n’ai pas du tout réussi à accrocher.

Twylla c’est le genre d’héroïne qui va subir ses malheurs, ses déboires. A aucun moment elle se rebelle, et à la moindre difficulté elle prend peur, recule, fuit. Tous ces choix sont au final dictés, suggérés par un des autres protagonistes en particulier par Lief ou Merek. En parlant de ces deux là, jamais elle va choisir entre les deux et énoncé clairement son choix, après mon choix est assez suggestif car j’ai juste horreur des triangles amoureux. Du coup, je l’ai trouvé égoïste, passive, lâche et elle ne m’a rien inspiré.

Un autre problème c’est les différentes histoires d’amour. J’ai trouvé qu’elles se construisaient un peu vite et sur pas grand chose. Pour moi, une relation d’amour c’est de la confiance, du partage et là je n’en ai pas eu.

Bon LE gros point positif c’est cette intrigue et l’univers qu’a crée l’auteure. L’univers est assez difficile à saisir mais je l’ai trouvé très complet et original. J’ai vraiment envie d’avoir la suite pour en savoir plus sur cette différente contrée et les être magiques qui l’habitent. Et l’intrigue est assez lente à se mettre en place mais c’est très appréciable. On a vraiment le temps de spéculer sur les quelques éléments qu’on a à portée. En plus, les différents styles se marient plutôt bien. On oscille entre la fantasy et l’historique et les détails sur la vie au château est très ressemblante avec notre moyen-âge. La fin est très surprenante, et donne vraiment envie de lire la suite ne serait-ce que parce que Twylla semble changer, et être plus adulte, plus responsable.

Une histoire que je recommande car elle a un synopsis très original, et même si moi je n’ai pas adhéré à l’héroïne principale d’autres pourraient l’adorer.

6Note 2.5_5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s