Hate list

9782226239747FS

 

Titre: Hate List

Auteur: Jennifer Brown

Éditeur : Albin Michel

Année de publication : 2012

Nombre de pages: 391

Genre: Drame

Prix: 15.2

 

Résumé: Lorsque Valérie franchit le seuil du lycée, elle sait que rien ne sera plus jamais pareil. Cinq mois plus tôt, Nick, son petit ami, a ouvert le feu dans la cafétéria de l’école, tuant une dizaine d’élèves avant de se suicider. Des élèves agaçants, pénibles et arrogants qui figuraient sur la liste que Valérie et Nick ont tenue pour se défouler. Pourquoi ce qui n’était qu’un jeu est devenu un drame ? Comment va-t-on accueillir son retour au lycée ? Est-elle aussi coupable que Nick ?

Critique: J’ai enfin réussi à trouver ce livre dans une des bibliothèques que je fréquente et à avoir le temps de me plonger dans sa lecture.

Au début du roman nous suivons Valérie qui est chez elle depuis quelques mois suite à une tuerie perpétrée dans son lycée par son petit ami Nick. Elle a été blessée à la cuisse et se remet tant physiquement que psychologiquement de ce qu’elle a subi. Sa famille, son psy et un peu elle-même la force à reprendre en main sa vie et à commencer par retourner au lycée.

J’ai été happée par ce roman et ce qu’il nous raconte tant c’est bien raconté et l’histoire devient vite addictive.  J’ai eu envie de savoir pourquoi Nick avait tiré sur certains de ces camarades, pourquoi Valérie se sentait coupable et comment toutes les personnes touchées par ce drame allaient évoluer.

L’histoire nous est racontée selon deux points de vue. Le premier est qu’à chaque début de chapitre on a un article de journal sur le drame qui nous permet de situer les personnages, et l’avancée de l’enquête. Le second est celui de Valérie qui se confie à nous comme à un journal intime. Elle nous raconte sa culpabilité, sa rage et sa peur. Elle s’interroge sur elle-même, sur la vie et sur la nuance du bien et du mal. On peut ainsi suivre durant tout le roman l’évolution de ses pensées et son passage à l’âge adulte.

Valérie, le seul personnage principal est assez complexe à décrire. C’est une adolescente banale qui en grandissant va se sentir mal dans sa peau. Elle va en vouloir à la terre entière, et changer son apparence et son caractère pour le montrer à tout le monde. Or, au lieu de recueillir du soutien et de l’amour, elle va ne trouver qu’indifférence et harcèlement scolaire. Elle va alors commencer une liste de tout ce qu’elle n’aime pas dans la vie et qu’elle voudrait voir disparaitre. Cette liste va de chanteurs à de la nourriture qu’elle ne supporte pas, en passant par ses parents, ses professeurs et ses petits camarades de classe. Et un beau jour Nick va débarquer dans sa vie, et il va la soutenir en lui disant que oui le monde est laid, qu’elle a raison de penser ainsi et va l’encourager dans cette liste. Tous les deux ils vont se prendre pour les petits rois de leur monde qui n’est fait que de rage, de plainte, d’idées noires, et d’envie pour la vie si simple des autres. Alors oui Valérie m’a profondément énervée. Elle fait partie des personnes qui ont tout pour elle ou presque et qui n’arrive pas à le voir. Elle préfère choisir la facilité et passer son temps à se plaindre que de se battre pour avoir ce qu’elle désire. Mais mon regard sur elle va évoluer en même temps qu’elle car Valérie est touchante aussi. Elle veut réparer le tort qu’elle a causé, elle a honte de ce qu’elle a écrit et de tout ce qu’elle a pu penser. La fin de l’histoire montre vraiment l’aboutissement du travail qu’elle a fait sur elle-même et que cette histoire l’aura grandi.

Je n’ai pas réussi à en vouloir à Valérie pour cette liste qui va causer tant de mal. Elle est quand même le bouc émissaire de toute le monde, et ses journées au lycée sont un véritable cauchemar pour elle. Elle avait besoin d’un exutoire et ça a été ce carnet. Dans un sens c’est entièrement Nick qui va transformer ce carnet, ce journal intime en arme. C’est Nick qui va tirer sur ses camarades et c’est Valérie qui va s’interposer.

Un point qui m’a choqué c’est les réactions familiales et amicales. La famille de Valérie ne la soutient en aucun cas, pour eux elle est responsable et n’arrive pas à le lui pardonner. Pire, ils sont persuadés qu’elle va recommencer à en vouloir à la terre entière et va continuer l’œuvre de Nick. Et ses amis, enfin ses anciens ami pensent un peu la même chose mais avec moins d’intensité. J’ai trouvé cela profondément mesquin et idiot. A croire qu’ils n’ont pas cherché à comprendre leur fille, à la soutenir et à la protéger.

Je recommande ce roman tant je l’ai trouvé touchant. Même si je n’ai pas accroché à 100% avec Valérie elle reste une jeune femme courageuse et qui va se révéler une battante.

11Note 5_5

Publicités

3 réflexions sur “Hate list

  1. Je viens de terminer ce livre et je me reconnait bien dans ton ressentit ! Ce n’est pas un coup de coeur pour ma part car il manque ce petit + mais c’est un livre qui faut lire ! Très bien écrit, fluide, addictif et sur un thème dont on ne parle pas assez …
    Très belle chronique, à bientôt.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s