La nuit dernière

La nuit dernière

 

Titre: La nuit dernière

 Auteur: Ruthie Knox

Éditeur : Milady

 Année de publication: 2014

Nombre de pages: 336

Genre: Romance; Erotisme

Prix: 7.6

 

Résumé: Mary-Ann Caruso a commis bien trop d’erreurs de jeunesse. Voilà deux ans qu’elle a pris des bonnes résolutions et qu’elle mène une existence presque monacale jusqu’au jour où, après une soirée arrosée, elle se réveille dans le lit d’un bel inconnu croisé dans le métro. Le beau Neville, issu d’une puissante dynastie de financiers, est artiste à ses heures perdues. Tout les oppose, mais le jeune homme a de quoi lui faire oublier leurs différences : du talent, d’incroyables tablettes de chocolat et des biscuits Oréo.

Critique: Voici une petite lecture comme je les aime bien, rapide et sans prise de tête.

Mary-Ann se réveille d’une soirée un peu trop arrosée dans le lit d’un inconnu. Enfin, pas si inconnu que ça vu que l’homme qui l’a ramené chez elle n’est autre que City (le surnom qu’elle lui a donné), un très beau banquier qu’elle croise tous les jours dans le métro. Très vite, une attirance physique va se développer entre eux et ils vont bien vite y céder. Cependant, dès que Mary-Ann en a l’occasion elle va s’échapper des bras de son nouvel amant, et passer son temps à le repousser. De son côté City (Neville pour les intimes) a un véritable coup de cœur pour elle et va la pourchasser de ses assiduités. Entre leurs problèmes familiaux et leurs passés arriveront-ils à s’apprivoiser et construire un avenir ensemble?

J’étais assez intriguée par cette histoire de par son résumé qui annonçait de bonnes rigolades et des situations alambiquées. Hélas je n’ai rien vu de tout cela. La première partie de l’histoire est composée essentiellement de sexe, la seconde d’un « suis-moi je te fuis, fuis-moi je te suis » et la troisième d’une brève rupture et de la réconciliation. A aucun moment je n’ai esquissé le moindre sourire, et aucune situation ne m’a prêté à rire ou à être attendrie.

La première partie de ce roman qui comme je l’ai dis est composée essentiellement de sexe m’a saoulé car je l’ai trouvé exagéré. Mary-Ann s’impose une vie monacale suite à un passé difficile, et en moins d’une heure va réussir à perdre sa petite culotte pour un homme qu’elle ne fait que croiser dans le métro. Et les situations érotiques sont beaucoup trop décrites.

Ensuite Mary-Ann a un éclair de lucidité et va prendre la fuite. Or Neville en une soirée est tombé fou amoureux d’elle, et sent qu’elle est la femme de sa vie. Il va donc tout faire pour qu’elle lui fasse confiance, et accepte l’idée de se mettre en couple avec lui. Ils se découvrent peu à peu et on en apprend un peu plus sur nos deux protagonistes. Mary-Ann se révèle être vraiment une femme esseulée et au passé tragique, et j’ai finis par comprendre pourquoi elle mettait autant de temps à succomber à Neville. Quand à lui il a tout du gentleman, mais au final il se révèle assez lâche. Il reproche beaucoup de choses à sa famille sans en avoir une seule fois parlé avec eux.

La troisième partie de l’histoire commence avec un jeu de rôle dangereux que propose Neville à Mary-Ann pour l’aider à avoir une promotion. Ils vont alors inventer de multiples mensonges et complètement entourlouper la famille de Neville. Puis s’ensuit la rupture qui était assez prévisionnelle. Pour enfin finir par la réconciliation, qui a été mon moment préféré de l’histoire tant il est mignon.

Je ne sais pas trop quoi dire de ce roman à part qu’il m’a laissé sur ma faim. J’attendais vraiment quelque chose de beaucoup plus frais et pétillant. L’histoire est sympathique mais sans en faire des tonnes. Les personnages, à part Mary-Ann, ne sont pas si fouillés que ça. J’espère que ma prochaine lecture de romance m’emballera plus que celle-ci.

5Note 2_5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s