Le labyrinthe

Le labyrinthe

Titre de la série: L’épreuve

Titre du tome: Le labyrinthe

Numéro de tome: 1

Auteur: James Dashner

Éditeur : PKJ

Année de publication: 2012

Nombre de pages: 404

Genre: Science-fiction

Prix: 18.5

Résumé: Thomas, dont la mémoire a été effacée, se réveille un jour dans un nouveau monde où vivent une cinquantaine d’enfants. Il s’agit d’une ferme située au centre d’un labyrinthe peuplé de monstres d’acier terrifiants. Les ados n’ont aucun souvenir de leur vie passée et ne comprennent pas ce qu’ils font là. Ils n’ont qu’un seul désir, trouver la sortie. Pour ce faire, les coureurs parcourent chaque jour le labyrinthe pour en dresser les plans – des plans qui changent sans cesse, puisque les murs se déplacent chaque nuit.
Le risque est grand mais, dès son arrivée, Thomas a une impression de déjà-vu, il sait qu’il veut être coureur et résoudre l’énigme du labyrinthe.

Critique: Je me suis enfin lancée dans la lecture de ce roman qui me tentait depuis si longtemps. Ma première réaction a été l’étonnement du nombre de pages et la rapidité à laquelle se lit ce roman.
On est tout de suite plongé dans l’aventure avec ce début d’intrigue qui commence sur les chapeaux de roues. On se retrouve dans le noir avec Thomas dans un ascenseur qui monte on ne sait pas trop ou. A l’arrivée Thomas se retrouve parmi une cinquantaine de visages étrangers, tous masculins. Il ne se souvient de rien à part son prénom. Très vite on lui explique qu’ici tout le monde souffre d’amnésie, qu’ils ont été amenés ici par des « Créateurs » et qu’ils ne doivent leur survie qu’à eux-mêmes. Ils se situent dans le bloc, un immense carré ceint de grands murs. Ils possèdent tout ce qu’il faut à leur survie et ont appris à travailler la terre, bricoler, construire. Dans chaque mur se situe une porte qui se ferme la nuit et qui donne sur un immense labyrinthe. Cela fait plus de deux ans qu’un groupe de garçons appelés les coureurs passe au crible ce labyrinthe afin d’y trouver une sortie. Mais l’arrivée de Thomas va tout changer.
J’ai adoré le rythme de ce roman. Je l’ai lu avec beaucoup de frénésie, en voulant comme les garçons découvrir l’énigme de ce labyrinthe. Tout au long de la lecture j’ai été assaillie par de nombreuses questions, et j’ai échafaudé je ne sais combien d’hypothèses. A cause de toutes ces intrigues mystérieuses ce roman devient vite très addictif.
Au niveau des personnages je n’ai pas trop accroché avec Thomas. Certes, il a de nombreuses qualités (courageux, loyal, fort, intrépide, intelligent) mais je lui en ait trouvé que très peu au niveau émotionnel. Je n’ai pas réussi à le cerner, et à m’attacher à lui, même s’il reste un compagnon de lecture agréable. Mes coups de cœur sont Knewt et Minho. Je les ai trouvé très attachants, drôles. J’ai hâte d’en savoir plus sur eux et de les voir plus en action (en espérant qu’ils n’y passent pas). Gabby est très bien dans son rôle du méchant de base qu’on va de suite détesté. Par contre je n’ai pas du tout accroché avec Alby et Térésa. Alby n’a rien d’un chef. Il n’est à l’écoute que de lui-même, est quelqu’un de froid et sans aucune sensibilité. Quand à Teresa je trouve qu’elle n’apporte rien de plus au roman à part une avancée dans l’histoire. Son caractère, son passé et sa possible histoire d’amour avec Thomas sont tellement transparents qu’ils sont noyés dans la masse d’informations que l’on découvre à chaque chapitre.
Au final ce qui est le plus intriguant dans ce roman c’est le labyrinthe avec tous ses secrets, et ses créatures. Même si ce n’est pas bon qu’un personnage s’égare dans ce lieu dangereux je n’ai eu qu’une seule envie c’est que ça leur arrive.
Le premier point négatif de ce roman c’est cette fin. Déjà elle va beaucoup trop vite. Les garçons auront attendu plus de deux ans des réponses, et là en moins de trois jours tout va se décanter. Et lorsqu’il va y avoir de grands combats on va les mettre de coté pour se concentrer sur une autre action et sans jamais revenir dessus. Enfin cette fin grande ouverte qui n’apporte aucune réponse et nous invite de façon trop abrupte à lire la suite m’a saoulée. Je n’aime pas qu’on me force la main ainsi pour continuer une saga.
L’autre point négatif c’est que j’ai senti à de nombreuses reprises que l’auteur s’était soit emmêlé les pinceaux et nous a donné des informations confuses soit il y avait un amas d’informations inutiles. Par exemple, l’auteur perd du temps à nous faire comprendre que les garçons se sont inventés un vocabulaire, qui au final ne sert à rien. Donc pourquoi perdre autant de temps à nous en parler ???
Enfin la dernière chose qui m’a dérangé c’est toutes les différences importantes qu’il y a entre ce livre et son interprétation cinématographique. Les caractères des personnages sont bien différents, et un bon nombre de découvertes et/ou solutions ne se ressemblent pas du tout. Et du coup le regard que je portais sur le film s’en retrouve changé, et j’en suis bien déçue. La leçon à retenir est de ne jamais aller voir un film sans avoir lu au préalable le livre. Pour voir ma chronique du film c’est ici.
Bref, un avis mitigé sur cette lecture très prenante. Mais qui ne m’empêchera pas de lire la suite.

6Note 2.5_5

Publicités

4 réflexions sur “Le labyrinthe

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s