Respire

Respire

Titre: Respire

Auteur: Anne-Sophie Brasme

Éditeur : Fayard

Année de publication: 2002

Nombre de pages: 190

Genre: Drame

Prix: 5.10

 

 

Résumé: Elle s’appelle Charlène, elle a dix-neuf ans, elle est en prison. Une nuit de septembre, deux ans plus tôt, elle a tué Sarah, son amie d’école. Parce que Sarah, belle, brillante, magnétique, exerçait un pouvoir sur tous ceux qui l’approchaient. Parce que son amitié pour la timide Charlène fut un émerveillement, un don inespéré de la vie. Et puis vinrent les petites déceptions, les attentes, les souffrances.
Et l’entraînement dramatique du désespoir et de la passion, retracé ici avec une vérité hallucinante par une romancière de dix-sept ans.

Critique: Bon je viens de me plonger dans ce petit roman, et j’avoue j’avais un peu d’appréhension vu que j’étais allée voir son interprétation cinématographique et que j’avais adoré (vous pouvez d’ailleurs retrouver ma chronique ici).
C’est l’histoire de Charlène, une jeune adolescente, qui est timide, effacée et manque cruellement d’amour. Lors d’un été elle se fixe un objectif pour la rentrée : se faire des amies. Sauf que rien ne se passe comme elle l’aurait souhaité car son arrivée est éclipsée par une nouvelle qui s’appelle Sarah. Très vite, Sarah va prendre Charlène sous son aile et lui apprendre à vivre. Sauf qu’en grandissant les deux amies vont s’éloigner, au grand désarroi de Charlène et très vite leur belle amitié va devenir une relation malsaine, perverse et dangereuse.
Alors le premier point que je voudrai aborder c’est qu’en lisant ce roman j’ai eu l’impression d’être passée durant le film complètement à coté de la psychologie des personnages. Car lors de ma lecture à chaque fois je me demandais si Sarah était vraiment méchante, sadique et perverse ou si c’était Charlène qui allait trop loin dans son obsession et son imagination alors que le film a pris un point de vue et l’a intensifié.
Charlène est une jeune fille qui n’a pas du tout confiance en elle, et souhaite très vite se suicider. Elle a besoin que quelqu’un l’aime pour s’épanouir, au final elle n’arrive qu’à vivre grâce au regard des autres. Je l’ai trouvé très immature et égoïste. Et honnêtement une amie se comporterait comme elle je prendrais très, très peur. Quand à Sarah c’est une miss qui a tout vu, tout fait et qui se prend pour la septième merveille du monde. Elle prend un plaisir malsain à faire souffrir Charlène, et a besoin de la rabaisser pour exister, se sentir bien. Au final nos deux héroïnes sont pas très nettes dans leurs têtes et leur maladie respective va les pousser jusqu’au drame.
Le roman se lit très facilement, et les descriptions sont juste sublimes.
Une très bonne lecture qui nous montre à quel point une relation peut être destructrice. L’histoire est émouvante, poignante et violente. Je m’en souviendrai longtemps.

9Note 4_5

Publicités

2 réflexions sur “Respire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s