Chambre 2

couv40501259

 

 Titre : Chambre 2

Auteur : Julie Bonnie

Editeur : Pocket

Année de publication : 2013

Nombre de pages : 178

Genre : Conteporain

Prix : 17€50

 

 

Prix du roman Fnac en 2013

Résumé : Une maternité. Chaque porte ouvre sur l’expérience singulière d’une femme tout juste accouchée. Sensible, vulnérable, Béatrice, qui travaille là, reçoit de plein fouet ces moments extrêmes. Les chambres 2 et 4 ou encore 7 et 12 ravivent son passé de danseuse nue sillonnant les routes à la lumière des projecteurs et au son des violons. Ainsi réapparaissent Gabor, Paolo et d’autres encore, compagnons d’une vie à laquelle Béatrice a renoncé pour devenir normale. Jusqu’à ce qu’elle ne puisse plus supporter la violence du quotidien de l’hôpital. Un hommage poignant au corps des femmes, et un regard impitoyable sur ce qu’on lui impose.

Critique : Que dire de ce roman ? Déjà je ne sais pas exactement pourquoi je l’ai acheté. Le titre m’a intrigué ainsi que l’illustration. Ensuite, je dirais que l’histoire m’a plu ; je voulais savoir comment cette femme danseuse nue itinérante est devenue une auxiliaire de puériculture dans un hôpital.

Je croyais qu’à la fin du livre on saurait, mais hélas rien n’est vraiment expliqué. On a quelques détails comme par exemple qu’elle cherchait à devenir « normale »… Mais rien qui nous explique pourquoi ce métier plutôt qu’un autre. En plus la fin est courte, simple et j’irai même jusqu’à dire qu’elle est bâclée. Bref j’ai été assez déçue par cette lecture.

Cependant l’histoire est peu commune. On a d’un côté le passé de Béatrice, qui est joyeux et de l’autre son présent avec son nouveau job où elle déprime. Son passé revient lorsqu’elle visite ses patientes. Des actions, des paroles lui font repenser à son ancienne vie. On ressent qu’elle est nostalgique, qu’elle regrette ses années sur les routes où elle enchainait des spectacles dans les quatres coins du monde. Elle était libre et vivait au jour le jour avec son compagnon et sa troupe. J’ai aimé ces passages qui mettaient de la gaieté dans son quotidien.

Quand à son présent, il évoque en grand partie de son travail à l’hôital. L’accouchement n’est pas présenté comme une chose facile, magnifique et joyeuse. Non c’est tout le contraire ! Et je dois dire que je me serais passé de certains détails (n’ayant pas encore testé ^^ »). A travers les différentes chambres, que Beatrice visite, on décrouvre avec noirceur et violence le monde de la naissance. Ce monde où personne n’est à la hauteur, ni les mamans, ni les papas, ni le personnel hospitalier. Pendant ces passages, je me suis sentie mal à l’aise.

En résumé je dirai que ce livre n’est pas à mettre dans toutes les mains car il touche un sujet qui peut déranger certaines personnes.

 

5Note 2_5

 

Publicités

Une réflexion sur “Chambre 2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s