Monsieur mon amour

Monsieur mon amour

Titre: Monsieur mon amour

Auteur: Alexandra de Broca

Éditeur : Albin Michel

Année de publication: 2014

Nombre de pages: 233

Genre: Historique

Prix: 18

 

 

Résumé: Princesse vertueuse totalement dévouée à Marie-Antoinette ou conspiratrice et séductrice aux mœurs dépravées ? Marie-Thérèse de Savoie-Carignan, princesse de Lamballe, fut en son temps l’objet des plus folles rumeurs. Au fil d’une bouleversante correspondance imaginaire, Alexandra de Broca, l’auteur de La Princesse effacée, se glisse dans la peau de cette jeune aristocrate turinoise, veuve à dix-neuf ans du descendant d’un bâtard de Louis XIV, qui lui aura fait subir les pires affronts.
Comme tant d’autres victimes expiatoires du régime de la Terreur, cette femme fragile, attachée à la famille royale au point de reprendre ses fonctions après la fuite du roi, connaîtra une fin atroce. Du fond de la geôle parisienne où elle attend son jugement, Marie-Thérèse écrit chaque jour à Philippe d’Orléans, député et proche de Robespierre. Comme la vertu s’adresse au vice, elle commence ses lettres par «Monsieur mon Amour».

Critique: J’ai toujours été fascinée par l’histoire, et en particulier l’histoire de notre pays. J’ai envie, plus tard, quand je serai grand-mère de pouvoir la conter à mes petits-enfants pour qu’ils puissent l’aimer à leur tour, avoir la curiosité d’en savoir plus et à leur tour de pouvoir raconter notre histoire, l’histoire de France.

Ce roman m’a raconté une partie de notre histoire, celle après la révolution de 1789, celle de la fin d’une princesse qui jusqu’à son dernier souffle aura tout fait pour sauver ses souverains.

Notre héroïne, Marie-Thérèse de Savoie-Carignan, ou plutôt devrais-je dire la princesse de Lamballe est emprisonnée à Paris, et attend de savoir quel sera son destin. Elle passe le temps en écrivant à Philippe D’Orléans. Cet homme est son beau-frère, c’est aussi un des hommes qui incarnent cette révolution et qui font qu’elle est là à croupir dans une prison. Mais Philippe D’Orléans c’est l’homme pour qui elle est tombée amoureuse. Depuis qu’elle l’a rencontré pour la toute première fois, son cœur n’a jamais cessé de l’aimer. Même s’il est devenu l’ennemi de la couronne.

Dans ses lettres elle lui décrit les sentiments qu’elle a pour lui, l’envie qu’elle a qu’il vienne la sauver mais surtout elle lui raconte sa vie, et les choix, souvent douloureux, qu’elle a du faire. On découvre ainsi comment elle a grandit et surtout comment s’est déroulée sa vie maritale. Elle apparaît tantôt comme une victime, tantôt comme une sotte. Elle a passé sa vie à servir ses rois mais surtout son dévouement va à Marie-Antoinette. Elle nous narre les très forts sentiments amicaux qu’elle a pour la reine, leur degré d’intimité, sa chute auprès de la reine, et comment elle a su redevenir la confidente de cette dernière.

J’ai beaucoup aimé le style épistolaire, cela faisait un moment que je n’avais pas lu de roman écrit de cette façon. Cela aère la lecture, la rend plus légère. Chaque lettre marche comme un nouveau chapitre et nous apporte des informations nouvelles sur les conditions d’emprisonnement de la princesse de Lamballe mais surtout sur son passé. Ce roman est superbement bien écrit, à aucun moment on ne s’ennuie. Et surtout on sent que l’auteure maîtrise parfaitement son sujet, et c’est là, je trouve, le point le plus intéressant.

Même si les lettres restent fausses et n’ont jamais été réellement écrites, tous les événements narrés le sont. Et c’est ce qui rend les choses encore plus terribles car nous savons à l’avance comment finira cette pauvre femme.

Ce roman est parfait pour en savoir plus sur cette sombre période de l’histoire de France. Il amène aussi une très belle réflexion sur l’amour, sur la fidélité et sur la vie tout simplement.

9Note 4_5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s