Et soudain tout change

Et soudain tout change

Titre: Et soudain tout change

Auteur: Gilles Legardinier

Éditeur : Fleuve noir

Année de publication: 2013

Nombre de pages: 374

Genre: roman

Prix: 19.5

 

Résumé: « Camille et ses amis se connaissent depuis la maternelle. Leur dernière année de lycée les a enfin tous réunis dans la même classe. A quelques mois du bac, en compagnie de sa meilleure amie, Léa, d’Axel, Léo, et toute sa petite bande, la jeune fille découvre joyeusement la vie. Tous se demandent quel chemin ils vont prendre. Ils ignorent encore que d’ici l’été, le destin va leur en faire vivre plus que dans toute une vie.
Du meilleur au pire, avec l’énergie de leur âge et leurs espoirs, entre convictions et doutes, entre illusions et réalité, ils vont expérimenter, échanger et affronter. Leur histoire est la nôtre. Bienvenue dans ce que nous partageons de plus beau et qui ne meurt jamais… »

Critique: Voici le tout premier roman que je lis de Gilles Legardinier. J’ai beaucoup entendu parler de cet auteur surtout pour son roman Demain j’arrête. J’ai donc décidé de partir à sa découverte avec ce roman. Je l’ai choisi lui déjà pour sa couverture (c’est un chaton <3) et ensuite cette histoire d’une bande d’adolescents inséparables qui vont vivre un véritable coup du sort me touchait beaucoup.

Dans Et soudain tout change nous suivons Camille qui est en terminale. Elle nous raconte son quotidien, sa famille, le lycée, les cours mais surtout elle nous raconte sa bande d’amis. Des jeunes hommes et des jeunes filles ayant leur propre caractère, leurs propres ambitions et qui ont un lien qui les rassemblent tous très fort. Sauf que la meilleure amie de Camille découvre qu’elle est atteinte d’une maladie incurable et qu’il ne lui reste plus que 6 mois à vivre. Que va t’elle faire du temps qui lui reste? Comment sa famille et ses amis vont-ils réagir? Et surtout comment vont-ils survivre à cela?

Ce roman est simple, et accessible à tous. Il y traite d’un sujet lourd avec beaucoup de sensiblerie mais sans tomber dans la pitié. On oscille toujours entre humour, sentiment d’urgence, larmes, joie. C’est une vraie leçon de vie. On s’attache aux personnes et pas forcément à Camille. Moi c’est Tibor qui m’a le plus émue et le plus fait rire. Il est toujours en train d’inventer des plans loufoques qui se retournent toujours contre lui. Mais si on fait attention il a des idées grotesques pour aider ses amis, ce n’est jamais pour lui. Et son histoire d’amour est juste super touchante. J’aimerais vraiment savoir ce qu’il devient dans 10, 20 ans plus tard.

Par contre, parlons un peu de notre narratrice: Camille. Mais qu’est-ce qu’elle a pu me gonflé ! Elle fuit, nie les problèmes. D’un côté elle se pose plein de questions sur l’avenir, veut faire quelque chose de grand et de bien dans sa vie, et d’un autre côté je la trouve très égoïste. Ses discours ne vont pas avec ses actes. Sa meilleure amie qu’elle considère comme sa sœur est en train de mourir et elle, au lieu de pleurer et de s’inquiéter pour ça, elle nous agace avec ses déboires amoureux. Ou au lieu de se rendre compte que sa famille est toujours là pour l’épauler dans l’épreuve qu’elle traverse elle fait des crises de nerfs pour des histoires de gâteaux. Elle est centrée sur elle et ses besoins. Et une fois que j’ai refermé ce livre, je me suis dis que certes elle aide sa copine sur la fin, mais durant tout le roman elle ne l’aide pas tant que ça. Elle n’est pas là pour l’aider à profiter des derniers moments, à l’aider à vivre des moments fantastiques.

L’autre reproche que je fais, et là c’est à l’auteur. J’ai juste pas du tout aimé son style. J’ai eu énormément de mal à finir le livre. Il y a trop de descriptions, je crois qu’il y en a à chaque page. On sent que cet auteur aime la langue française, mais faut pas non plus tout le temps en abuser. Et puis au final on se retrouve quand même dans un monde idéal avec des professeurs plus que compréhensifs, des amis qui ne se trahissent jamais…Bref, pas forcément une description juste et honnête de notre société.

En conclusion, ce roman est sympathique mais je ne le recommanderasi pas pour une première lecture de Gilles Legardinier. Je n’abandonne pas mon envie de découvrir cet auteur, et je pense revenir prochainement avec une autre critique d’un de ces livres.

8Note 3.5_5

Publicités

5 réflexions sur “Et soudain tout change

  1. j’ai acheté ce livre ce week end et ta critique m’a donné encore plus envie de le lire … je n’ai pas lu toute ta critique vu que tu en dis un peu trop sur l’histoire mais j’ai vraiment l’intention de le commencer pour me construire mon propre avis sur ce roman ❤

    J'aime

    • Je pense aussi, il faut que je lise une valeur sûre de cet auteur comme « Demain j’arrête ou « Complètement cramé ». Merci de tes encouragements 🙂

      J'aime

    • J’ai entendu que du bien sur cet auteur, par contre ne commence pas par celui-là, je ne l’ai pas trouvé fidèle aux propos que j’ai entendu sur cet auteur.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s