Respire

Respire

Titre: Respire

Réalisateur: Mélanie Laurent

Acteurs principaux: Joséphine Japy, Lou de Laâge, Isabelle Carré

Nationalité: Français

Durée: 1H32

Date de sortie: 12 novembre 2014

Genre: Drame

 

Résumé: Charlie, une jeune fille de 17 ans. L’âge des potes, des émois, des convictions, des passions. Sarah, c’est la nouvelle. Belle, culottée, un parcours, un tempérament. La star immédiate, en somme. Sarah choisit Charlie.

Critique: Bon j’avais hâte d’aller voir ce film qui traite d’un sujet qui me touche beaucoup c’est-à-dire le harcèlement scolaire et les relations empoisonnées.

Et je ne suis en aucune façon déçue, c’est même le contraire je suis éblouie, conquise. Je n’ai qu’une envie le revoir pour mieux le saisir, mieux l’appréhender. Voir des détails qui m’ont échappé et essayer de comprendre ce qui a tout déclenché (même si je me dis qu’il n’y a rien à comprendre parfois).

Ce film c’est une claque qu’on se prend dans la figure par rapport aux thèmes traités, par rapport aussi aux jeux magnifiques des acteurs. Mélanie Laurent signe un chef d’œuvre qui est incisif, poignant, bouleversant…un film tout simplement dont on ne se remet pas et surtout qu’on n’oublie pas.

Les deux actrices qui interprètent Sarah et Charlie dégagent un potentiel incroyable. Elles occupent l’espace, rendent vraiment les émotions et les sentiments.

On y découvre deux jeunes filles qui vont s’apprivoiser et devenir des amies extrêmement proches. Beaucoup trop même. Ce n’est plus une question d’amitié pour Charlie, elle voue une véritable passion pour Sarah. Elle la sublime, la met sur un piédestal. Et elle va dégringoler de très haut. Sarah quand à elle m’a gonflé. Elle sait toujours tout sur tout, se croit meilleure que beaucoup d’autres et n’hésite pas à piétiner certaines personnes pour obtenir ce qu’elle veut.

Par contre, ce qui a enlevé pour moi de la crédibilité c’est que Sarah soit une malade mentale (la mythomanie à ce degré là ce n’est plus un passe temps mais une maladie). Ce genre d’histoires avec des amitiés trop fusionnelles qui dérapent n’ont pas besoin que le bourreau soit malade psychologiquement. Des personnes tout à fait saines peuvent basculer, et j’aurais aimé que ce film nous montre ça.

Le final est choquant et on ne l’attend qu’à moitié. Je n’en dirai pas plus, à vous d’aller voir cette fin.

Maintenant, j’attends de voir si ce film va changer quelque chose. Pour moi, il est impératif qu’il soit diffusé dans les collèges et les lycées et qu’un dialogue soit ouvert derrière entre les élèves et plusieurs intervenants. Il serait bien d’essayer d’arrêter ce type de harcèlement, permettre aux jeunes d’ouvrir les yeux sur des relations malsaines et surtout leur dire qu’ils ne sont pas seuls et qu’ils ne doivent pas subir ça tout seul dans leur coin.

Comme vous l’aurez compris je suis plus que conquise par le film et par le débat qui en découle. Je vous encourage vivement à aller le voir.

Note 5_5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s