Geek Girl 1

Geek girl

Titre: Geek girl

Auteur: Holly Smale

Éditeur : Nathan

Année de publication: 2014

Nombre de pages: 400

Genre: chick lit, romance

Prix: 15.9

 

 

Résumé:  » Harriet Manners sait que : – le mot  » momie  » dérive d’un terme égyptien signifiant  bouillasse noire et gluante « . – la lune s’éloigne chaque année de la Terre, de 3, 8 cm. – lors d’un éternuement, tous les organes s’arrêtent, le cœur compris. Harriet Manners a 15 ans et est une geek. Une intello. Difficile de se faire des amis lorsqu’on porte une telle étiquette. Alors, lorsqu’elle se retrouve choisie malgré elle par une agence de mannequins, elle se dit que c’est l’occasion de changer son image.
Mais parviendra-t-elle à passer de geek à chic ? « 

Critique: Bon voilà enfin que j’attaque la lecture de ce roman qui me fait tant envie depuis plusieurs mois. Comment vous dire que le titre, le résumé et cette couverture très fraîche me faisaient très envie.

Dans ce roman, nous rencontrons Harriet, une jeune fille traitée de geek, ne se sentant pas bien dans sa peau, et pour changer cet état de fait elle va saisir une chance, celle de devenir mannequin.

Je ne vais pas m’attarder sur l’intrigue car il n’y en a pas vraiment. On devine tout d’avance, l’histoire est simplette au possible.

Par contre, je vais m’attarder sur le style pour commencer. L’histoire nous est racontée par Harriet même, on a l’impression que ce roman est son journal intime. Cette jeune fille a un ton mordant, ironique et sarcastique. Et j’adore. On sourit, voire on rigole franchement devant sa façon de réagir, de penser, de décrire sa vision du monde. Et c’est ce qui fait que ce roman est si léger et frais. Elle amène du peps là où il est difficile d’en trouver.

L’autre point sur le style c’est la façon dont l’auteure nous narre les événements de l’histoire. Tout va trop vite, c’est souvent à la limite d’être bâclée. On attend parfois certains déroulements qui passent à la trappe, et du coup certaines actions de l’histoire perdent de leur intérêt et de leur efficacité.

Le troisième et dernier point négatif c’est Harriet. Cela arrive rarement mais j’ai détesté l’héroïne. Elle est égoïste et lâche. Bon, déjà elle pense avoir la science infuse et du coup nous gonfle à vouloir toujours avoir raison, à vouloir nous apprendre des trucs dont on s’en fout. Ensuite, elle ne pense qu’à elle, qu’à se simplifier la vie (et puis du coup se la complique). Et dès qu’elle peut mentir pour s’éviter une confrontation elle le fait. Notre héroïne est une gamine. Et dernier point sur ce personnage: en quoi est-ce une geek? En ouvrant ce roman je pensais trouver une nana passant son temps sur des jeux vidéos, faisant des jeux de rôle, collectionnant des cartes etc. Mais non, elle aime juste savoir beaucoup de choses et du coup se documente beaucoup.

Bref, un roman simple, léger mais qui, pour ma part, m’a gonflé. Par contre, je pense qu’il convient tout à fait aux jeunes adolescentes et les fera beaucoup rire.

Je lirai quand même le tome 2 pour voir s’il y a une amélioration, et si Harriet a grandi.

5Note 2_5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s