Petits moments de bonheur volés

2207115550.08.LZZZZZZZ

Titre : Petits moments de bonheur volés

Auteur : Francesco Piccolo

Traduction : Anaïs Bokobza

Editeur : Denoël

Année de publication : 2014

Nombre de pages : 144

Genre : nouvelle

Prix : 18€50

 

 

Résumé : Errer de nuit dans les rues désertées de Rome en plein mois d’aouût. Monter dans le train et espérer trouver quelqu’un à sa place pour l’en chasser avec délectation. Rester sagement assis, pendant que tous les invités se ruent sur le buffet, parce qu’un ami est allé nous chercher à manger. à mi-chemin entre Je me souviens de Perec et La Première Gorgée de bière de Philippe Delerm – mais avec cette petite touche de fantaisie si italienne -, Francesco Piccolo met à nu les plaisirs les plus inavouables, les petits vices et les faiblesses avec lesquels nous avons tous composé un jour. Page après page, le lecteur se laisse submerger par un délicieux sentiment de culpabilité et d’hilarité, le tout mêlé à une insistante impression de vécu! Francesco Piccolo nous livre un catalogue irrévérencieux, universel, poétique des travers humains ordinaires et de ces moments si particuliers pendant lesquels on ressent, pour une obscure raison, une joie inépuisable, ces Petits moments de bonheur volés. Absolument délicieux.

Critique : Ce petit roman m’a fait de l’oeil par son titre et sa couverture, que je trouve très belle. Je l’ai donc emprunté à la bibliothèque, en me disant « chouette il est petit, ça m’occupera le temps que celui que j’ai réservé et que j’attends avec impatience, arrive ! »

Je commence donc ma lecture, mais très vite je me rends compte que chaque paragraphe est une histoire/moment différent, de personnes dont on ne connait pas le nom. Certains sont même une seule phrase ! Comme par exemple :  » Me passer un stick de citronelle sur les bras et les jambes et en sentir l’odeur sur moi après ». J’ai trouvé cela assez dérangeant, surtout que je m’attendais à une histoire, certes courte, mais pas de ce type.

Par contre, je me suis reconnue dans certains passages, et sur ce point l’impression de vécu est très bien travaillée. L’auteure décrit très bien nos petites faiblesses en les tournant, pour la plupart, en humour. Mais, malgré cela, je n’ai vraiment pas apprécié cette lecture. A tel point que j’ai même fini par abandonner ce roman. J’essayerai de le ré-emprunter pour le finir et avoir une vision globale de l’oeuvre. Mais pour le moment j’ai d’autres lectures qui m’attendent…

En résumé, il n’y a que la couverture et le titre qui m’ont plu dans ce livre.

3Note1_5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s