Séquestrée

Séquestrée

Titre: Séquestrée

Auteur: Chevy Stevens

Éditeur : Pocket

Année de publication: 2014

Nombre de pages: 380

Genre: Policier

Prix: 7.3

 

 

Résumé:  » Annie a été séquestrée. Elle a passé douze mois en enfer dans une cabane perdue au fond de la forêt. Annie est libre, enfin, mais les séances chez le psychologue lui font revivre chaque minute. Annie est sauve, le plus dur est derrière elle. Du moins le croit-elle… »

 

Critique: Voici un roman qu’il me tardait de lire car j’avais vu beaucoup de critiques qui l’encensaient et que le résumé m’intriguait énormément.

L’intrigue de base du roman est très simple. Annie est kidnappée, et est obligée de vivre en enfer avec un homme qui la torture autant physiquement que psychologiquement pendant un an. Elle finit par en réchapper et tente de retrouver, si cela est possible, sa vie d’avant.

Le roman est construit de façon original car il n’y a pas de chapitres mais les séances chez la psychologue d’Annie. On la découvre au tout début du roman épuisée, déprimée, angoissée et pensant ne jamais réussir à survivre à ce traumatisme. Elle commence par raconter ce que son kidnappeur lui a fait vivre pendant un an: les différentes tortures, les menaces, les dialogues échangés entre eux, sa vie dans la foret. Puis, plus on entre dans le roman, plus on sent qu’Annie a envie d’avancer, et fait de timides efforts pour s’en sortir, et changer sa situation. On en découvre plus à ce moment-là sur ces relations qu’elle a ou qu’elle a eu avec ses proches. Mais, comme nous le fait si bien comprendre le résumé du roman, le danger n’est jamais très loin.

Ce roman est très violent au niveau de ce que nous narre Annie. Il n’y a pas de voiles qui nous empêchent de savoir, de comprendre ce qu’elle a vécu. Et pire, l’auteur nous a mis dans une position de voyeur puisque nous sommes dans un sens la psy qui l’amène à nous raconter, nous décrire ce qu’elle a vécu.

Mais le pire n’est pas là, le pire c’est la fin, c’est le moment où on comprend quel danger la guette. Je n’en dirai pas plus là-dessus (à vous de le découvrir) mais la fin est époustouflante, et nous fait tomber de bien haut.

Si vous aimez les thrillers psychologiques je vous le conseille, mais sachez que ce roman est dur à lire à cause de la violence dont il traite.

8Note 3.5_5

Publicités

6 réflexions sur “Séquestrée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s