Des enfants trop parfaits

Des enfants trop parfaits

Titre original: Perfect people

Titre: Des enfants trop parfaits

Auteur: Peter James

Éditeur : Fleuve noir

Année de publication: 2014

Nombre de pages: 548

Genre: Thriller

Prix: 20 €

 

 

Résumé:  » Naomi et John ont perdu leur fils unique, emporté par une maladie génétique rare à l’âge de 4 ans. Aujourd’hui, des années plus tard, ils se sentent enfin prêts à refonder la famille dont ils ont toujours rêvé. Lorsqu’ils entendent parler du docteur Dettore, généticien visionnaire, ils voient en lui l’homme providentiel. Dettore connaît une méthode infaillible pour que leur prochain enfant ne soit pas atteint de la même pathologie. Comment résister à la promesse d’un bébé en bonne santé ? Ils auraient pourtant dû être alertés par la liste qu’on leur a remise : choix de la couleur des yeux, de la taille, des traits de caractère, des aptitudes sportives… Trop tard pour faire marche arrière. Naomi est enceinte, et déjà quelque chose ne tourne pas rond. « 

 

Critique: Ce qui m’a attiré avec ce livre c’est ce titre inquiétant et intriguant. Je n’avais qu’une envie c’était savoir quels sont ces problèmes avec ces enfants.

Le style de l’auteur est fluide, simple à suivre. On nous parle de sciences, de génétique et tout est clair et limpide. On apprend même des choses sur certaines maladies génétiques, sur comment les gènes se distribuent, se développent. C’est très intéressant de ce point de vue là.

L’intrigue par contre met beaucoup de temps à se développer (en fait jusqu’aux dernières pages du roman). Il n’y a pas de crime, pas de scène choquante, le « vrai » méchant est deviné dés le commencement de l’histoire : tout ça m’amène à dire que ce roman n’est pas un roman policier, et encore moins un thriller psychologique. C’est tout bêtement un roman, avec beaucoup de suspense, beaucoup d’intrigues. Pour moi, il se trouve à la limite de la science-fiction avec la modification des gènes et tout ce que l’on peut en faire.

Le final est décevant : pas de fin heureuse, les méchants ont gagné, et nos deux parents si attachants continueront à souffrir toute leur vie. Je ne suis pas fan des happy ends tout sucre tout miel, mais j’aime quand dans le dénouement il y a une certaine justice (que les méchants payent pour leurs crimes, et que les gentils tentent d’aller de l’avant). Quand j’ai refermé ce roman j’étais déçue de ce final, et cette histoire m’a laissé troublé.

 

6Note 2.5_5

Publicités

3 réflexions sur “Des enfants trop parfaits

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s